L’Asosyasyon peser profesionel ek artizanal (APPA) déplore « l’absence de considération » du ministère de la Pêche envers les pêcheurs. Sa demande pour une rencontre n’a d’ailleurs pas été agréée, et ce alors même que ses membres de Roche-Bois et de Baie-du-Tombeau se voient contraints d’aller collecter les appâts à Rivière-Noire ou à Roches-Noires, selon le permis qui leur a été délivré par le ministère. Ils sont dorénavant interdits de le faire à Baie-du-Tombeau, près du bungalow de sir Anerood Jugnauth.

La nouvelle association des pêcheurs prévoit de manifester devant l’hôtel du gouvernement le 19 août prochain, à l’occasion de la World Humanitarian Day. Selon Atma Shanto, le porteparole, le but est de dénoncer « l’absence de considération » des autorités, alors que les pêcheurs connaissent de « nombreuses difficultés » dans leur métier. Une demande de rencontre avec le ministre de la Pêche, Prem Koonjoo, est restée sans réponse.

Le négociateur syndical indique que ce dernier devra « assumer ses responsabilités » à ce sujet, car « les pêcheurs ne comptent pas rester tranquilles ». Il ajoute : « Les pêcheurs méritent la même considération que les planteurs. » Outre les conditions climatiques difficiles et la baisse des prises qui affectent leur travail, les pêcheurs de Baie-du-Tombeau et de Roche- Bois se retrouvent de plus contraints d’aller collecter les appâts aussi loin que Rivière- Noire et Roches-Noires. Auparavant, ils pouvaient le faire à Baie-du-Tombeau mais, depuis l’année dernière, leur permis à cet endroit n’a pas été renouvelé, car la région a été décrétée zone portuaire, selon les explications du ministère de la Pêche.

Atma Shanto dénonce également des travaux en cours dans la mer au Goulet, où les promoteurs négocieraient directement avec les pêcheurs au lieu de passer par l’association. « Nous avons fait une demande pour une rencontre avec les responsables de la compagnie mais nous n’avons aucune réponse à ce jour », déplore-t-il.

En revanche, Atma Shanto dit avoir obtenu une rencontre avec la direction de la Development Bank of Mauritius pour discuter des emprunts que les pêcheurs ont des difficultés à rembourser. Cette réunion est programmée pour ce mercredi 14 août. L’APPA regrette également que les pêcheurs à Maurice n’aient pas droit à une allocation pendant la fermeture de la pêche à “l’ourite”, soit du 15 août au 15 octobre, comme tel est le cas à Rodrigues.