Un profond malaise s’est installé parmi les employés des administrations régionales (Conseils municipaux, Conseils de districts et de villages) depuis que, à l’insistance de la Local Government Service Commission (LGSC), ils sont contraints de révéler tout démêlé qu’ils ont ou auraient déjà eu avec la justice. Cette exigence d’informer l’autorité s’impose à tous les échelons (cadres administratifs, cadre techniques, cléricaux et travailleurs manuels) et elle commence sérieusement à inquiéter le personnel des  mairies et les conseils de district lequel estime que la LGSC dépasserait les bornes sous prétexte de vouloir veiller au respect de la loi-cadre régissant les collectivités locales.