Le MSM a tenu son Congrès hier à la mairie de Port-Louis pour débattre de plusieurs sujets, notamment sur la capitale et son avenir. Le ministre du Logement et des Terres, Showkutally Soodhun, parle de faire de Port-Louis « une ville touristique ».
Lors d’une réunion du MSM à la mairie de Port-Louis hier soir, le ministre du Logement et des Terres, Showkutally Soodhun, a parlé du projet Heritage City. Pour lui, le relogement des ministères à cet endroit « n’affectera nullement la capitale ». Il poursuit : « Le gouvernement se fixe de grandes ambitions, comme celle de faire de Port-Louis une ville touristique. Il y aura aussi des projets routiers à Port-Louis, coûtant autour de plusieurs milliards de roupies, et ce en vue de créer une ville plus accessible et moderne. » Showkutally Soodhun a aussi parlé de sa rencontre avec le Prince Salman d’Arabie saoudite qui, dit-il, partage la vision de Maurice sur une modernisation du port et que c’est lui, en personne, qui a discuté avec Dubaï Ports World. « Le Prince Salman pre pou donn nou enn anprun, soit 20 milliards à 2% d’intérêts. Tou dimounn al get Arabi, kifer Moris pa kapav ? J’ai eu des terres et des bâtiments en cadeau offerts par l’Arabie. » Il dira aussi être celui qui a introduit Emirates Airline à Maurice. « Monn dimann zot anplway 1 000 morisien. Ils seront aussi employés à Dubaï. » Le ministre Soodhun a aussi parlé des terres qu’il offrira aux squatters de Vallée-Pitot et Tranquebar.
Dans un autre volet de son discours, Showkutally Soodhun a évoqué l’ouverture prochaine d’une ambassade mauricienne en Arabie saoudite. Revenant sur le débat autour de Port-Louis et de son avenir, le Lord-Maire, Oumar Kholeegan, estime que la vision de l’actuel gouvernement est d’avoir un deuxième miracle économique. « Pour avoir de bons résultats sur le long terme, il est nécessaire de moderniser Port-Louis. Nou bizin travay dan enn sel lekip pou met lord dan la kapital. » Fazila Jeewa-Daureeawoo, ministre de la Sécurité sociale, a pour sa part mis l’accent sur l’harmonie et l’unité. « Nous sommes une grande famille mauricienne et nous devons avoir une vision du progrès de notre pays. Le gouvernement a fait un effort pour changer la vie de tout un chacun, à commencer par la pension de vieillesse. Notre vision est d’apporter le changement : nettoyer, redresser, reconstruire. » D’autres intervenants ont par la suite pris la parole, notamment la Parliament Secretary Roubina Jadoo-Jaunbocus et Raouf Gulbul, président de la GRA.