Comme chaque année, le Mauricien dépense et consomme plus au mois de décembre. Une aubaine pour les opérateurs du secteur. Dindes, foie gras ou bûches de Noël glacées, les supermarchés respirent et affichent une bonne santé financière. Week-End s’est mis à table pour étudier, de près, le panier de réveillon de la ménagère.

Avec le boni de fin d’année en poche, les Mauriciens ont inondé les rayons des supermarchés. Si la tendance reste la même, les opérateurs du secteur notent un engouement grandissant pour les produits haut de gamme. “La tendance est plus ou moins la même, quoique nous ayons observé une petite inclination pour des produits haut de gamme”, indique Kavi Doolub, Managing Director de King Savers’. Même son de cloche du côté de Monoprix. “En général, dans le pays, il semble que les Mauriciens soient très prudents et évitent de faire des folies, mais chez Monoprix nous constatons que la clientèle est de plus en plus connaisseuse et recherche des produits biens précis et haut de gamme”, soutient Shah Nawaz Shakhun, General Manager de Monoprix.

Une période charnière pour les supermarchés qui notent une hausse des ventes. “Chez King Savers, nos trois magasins affichent une hausse variant entre 8 et 17 % en termes de volume de vente”, soutient Kavi Doolub. Idem pour les supermarchés Intermart : “L’on parle d’une pro- gression de two digits, ce qui est extraordinaire. On est très contents de notre performance”, souligne pour sa part Ignace Lam, directeur de la chaine de supermarchés Intermart. Et quant à Monoprix qui a récemment connu plusieurs changements : “Avec la nouvelle direction, les résultats de Monoprix sont extrêmement encourageants. Nous notons une hausse significative des clients qui aiment profiter des produits uniques de Monoprix. Notre chiffre d’affaires s’en trouve grandement amélioré, ce qui est de bon augure pour 2018.”

Alors, que consomme le Mauricien pour les fêtes ? Foie gras, de la dinde, des bûches de Noel glacées, ou encore du champagne. “La vente explose du côté des bûches glacées et ça, c’est assez nouveau”, avance Ignace Lam. En effet, le Mauricien serait plus friand de produits de luxe. Un léger penchant pour la gastronomie qui se reflète d’ailleurs sur le ticket de caisse. “En cette période festive, les traditionnels repas restent de rigueur : huitres, saumon, confit de canard, dinde, volailles classiques, terrines, foie gras, agneau et crevettes”, dit Shah Nawaz Shakhun.

“Une forte demande pour les whiskies”

Par ailleurs, la tradition des grillades ne fléchit pas cette année encore. Pour la St-Sylvestre, le Mauricien aime se réunir en famille dans le jardin pour “enn bon ti griyad”, nous confie Jean Daniel venu faire ses courses dans un des supermarchés des hautes Plaines Wilhems. “Pour le réveillon, c’est principalement de la viande, du poulet, des saucisses, bref tout ce qui est bon pour un barbecue”, nous confirme Kavi Doolub. En effet, “les grillades restent les mets les plus recherchés”, renchérit Shah Nawaz Shakhun.

Et qui dit grillade, dit apéritifs alcoolisés ! “Comme d’habitude, les boissons alcoolisées sont très prisées en cette période”, laisse entendre Ignace Lam. “Comme tous les ans, il y a une forte demande pour les whiskies, surtout embouteillés localement car plus abordables. Chez Monoprix, le champagne est toujours très prisé”, soutient, pour sa part, Shah Nawaz Shakhun.

En effet, les producteurs locaux commencent eux aussi à s’adapter au goût des Mauriciens, même si les produits made in France restent les grands favoris. Ainsi des bûches sont faites localement, par exemple. “Nos bûches, que nous préparons dans nos pâtisseries, connaissent aussi beaucoup de succès”, explique-t-on du côté d’Intermart. “Nous essayons de privilégier des fournisseurs locaux, tels les producteurs de foie gras et de confit de canard. Mais, en cette période, les produits français gastronomiques sont un must”, explique le General Manager de Monoprix.

Il ne reste plus que quelques heures avant l’arrivée de la nouvelle année et avant de faire ses emplettes de dernière minute. Une énième occasion pour les grands supermarchés de proposer des promotions sur les produits de consommation en tout genre.