Le 12e Congrès et Assemblée générale de l’Union africaine des architectes (AUA) qui tenu aujourd’hui à l’hôtel Intercontinental de Balaclava a rassemblé des architectes, entrepreneurs, promoteurs immobiliers locaux et internationaux ainsi que d’autres parties prenantes du secteur de la construction. Cette rencontre permet de mettre en lumières le bon procédé pour le développement durable de ce milieu. Le ministre de l’Infrastructure, Nando Bodha s’est prononcé lors de ce lancement.

Parlant des défis de l’ère numérique qui ne cesse de croître en Afrique, le ministre a déclaré que les futurs architectes ont un rôle clé dans la création d’un environnement bâti résistant aux catastrophes, associé à des commodités et des spécifications de base. Cela permettra, à son tour, de céder la place à une planification urbaine appropriée du continent africain et de fournir des bâtiments plus sûrs et plus sûrs, a-t-il souligné.

Il a également souligné la pertinence d’une architecture durable visant à minimiser l’impact environnemental négatif des bâtiments par l’utilisation consciente des matériaux, de l’énergie, de l’espace de développement et de l’écosystème en général. Il a exhorté les architectes à envisager des solutions de base telles que la collecte des eaux de pluie et les énergies renouvelables lorsqu’ils modélisent ou conçoivent des bâtiments afin d’atténuer les effets du changement climatique.

Le Ministre Bodha a réitéré l’engagement du Gouvernement à améliorer la qualité de vie des familles en leur fournissant des logements sociaux conformément au concept de planification urbaine.