CONTE : Le rat devenu végétarien

Un jour, le Rat qui était aussi un roi,
pourquoi est-ce qu’un rat est un roi
nul ne le sait mais au royaume des fous
tout est possible surtout l’impossible
ce Rat qui était Roi tint donc conseil avec ses disciples
et leur annonça tout de go qu’il voulait tuer
le coq parce que le coq oh malheur, oh tristesse,
avait osé critiquer le royaume des chèques hypocrites,
vous avez bien entendu les chèques hypocrites,
l’affaire fit grand scandale au royaume des fous,
un Rat qui dit vouloir tuer un Coq!,
l’excitation était à son comble, lions, tigres, moutons
(très nombreux en ce royaume) n’arrêtaient pas de braire,
de hurler, de hennir et je ne sais quoi encore
et ils s’attendaient à ce que le corbeau bleu,
arrête le Rat, la Loi condamne de semblables menaces
mais ce corbeau bleu, qui est en l’occurrence
le frère jumeau du corbeau au fromage qui ouvrit le bec,
ne fit strictement rien, on n’y comprenait rien,
les lions cessèrent de manger les zèbres,
les loups cessèrent de manger les agneaux
et les chiens cessèrent d’aboyer comme des idiots,
tant le scandale était scandaleux, qu’allait-il se passer,
la tension était à son comble,
que ferait le Rat et que ferait le corbeau bleu,
c’est alors que le renard, le même qui avait mangé le fromage,
venu d’on ne sait où, dit ces quelques paroles de sagesse :
la justice n’existe pas au royaume des fous,
le chat qui vole une poule ira en prison
au galop et il y croupira durant des années,
tandis que le Rat qui est aussi un Roi pourra gambader à loisir,
il ne lui arrivera rien, il y a une justice pour les rats
et une justice pour les chats, sur ce je tire ma révérence
et je m’en vais manger mon fromage,
les habitants du royaume étaient sous le choc,
ils n’en croyaient par leurs oreilles, ils supplièrent le renard
de rester et ce dernier fit, tel un terminator de la jungle,
un extraordinaire come-back
dont l’apothéose était un tour de magie,
abracadabra, bling bling qui révéla que le Rat était un âne,
un pauvre et misérable petit âne
et là, tout le monde éclata de rire,
le Roi était un âne, le Roi était un âne, you-you, you-you
et l’âne, humilié et dépité, s’en alla dans une lointaine forêt
et il y demeura jusqu’à la fin de ses jours
et devint, aux dires de certains, végétarien
le corbeau bleu se lança, quant à lui
dans une entreprise de fabrication de fromage
un métier qui sied vraisemblablement mieux à son talent.