Eddyssen Pachee est décédé à l’hôpital du Nord le matin du lundi 26 mai

La contre-autopsie d’Edyssen Pachee aura finalement lieu. Dans un premier temps, le médecin de l’île de la Réunion qui a été sollicité, avait été interdit de pratiquer une contre-autopsie hier jeudi 29 mars. Pour cause, ce dernier ne fait pas partie du Medical Council selon les autorités concernées.

Selon les dernières informations recueillies auprès de l’avocat de la famille, Ravi Rutnah, le médecin a finalement reçu un Temporary Registration Permit pour pouvoir exercer. En outre, le Dr Sudesh Kumar Gungadin a demandé à ce qu’un ordre du magistrat soit obtenu avant l’autopsie.

Ravi Rutnah a entamé les démarches pour recevoir un ordre du magistrat afin d’aller de l’avant avec la contre-autopsie de la dépouille d’Eddysen Pachee.

Pour rappel, Eddysen Pachee, déjà fiché à la police avait été arrêté le samedi 24 mars alors qu’il préparait des doses de drogue synthétique à Rivière du Rempart. Lorsque les officiers ont procédé à son arrestation, Eddysen Pachee a tenté d’avaler les preuves et de s’enfuir. Un policier a été blessé lors de l’interpellation. Dimanche 25 mars, alors qu’il était en détention, le suspect s’était plaint de douleur et avait été transporté à l’hôpital du Nord où il a rendu l’âme le matin du 26 mars. Depuis, la famille — ayant retenue les services des Me Ravi rutnah et Me Anoup Goodary — crie à la brutalité policière.

Par ailleurs, des membres de l’Anti-Robbery Squad se sont fait agresser par un groupe de personne devant le poste de police de Goodlands ce matin, pendant que l’épouse d’Eddysen Pachee consignait une déposition à l’intérieur.