CONTRIBUTION DES EMPLOYEURS AU TEWF : Le CEO Subiraj Goorapah menace les mauvais payeurs de poursuite !

Le CEO du TEWF, Subiraj Goorapah, (ici à gauche en compagnie du ministre Michaël Sik Yuen) a mis en garde les mauvais payeurs

Les employeurs du secteur du tourisme qui ne paient pas leurs contributions au Tourism Employers Welfare Fund seront poursuivis en justice. C’est la menace proférée jeudi au Rajiv Gandhi Science Centre, Bell Village, par Subiraj Goorapah, le Chief Executive Office de ce fonds mis sur pied pour venir en aide aux employés des entreprises engagées dans le tourisme. C’était lors d’une cérémonie de remise de récompenses aux enfants des employés ayant brillé lors des récents examens du CPE, du SC et du HSC.
« Avant de terminer, je profite de cette occasion pour faire un appel aux employeurs qui ne paient pas leurs redevances au Tourism Employers Welfare Fund (TEWF) de se conformer à la disposition de la TEWF Act 2002, parce que par leur faute certains employés du secteur du tourisme et leur famille sont injustement pénalisés », a lancé le Chief Executive Office (CEO) du TEWF, Subiraj Goorapah, en présence du ministre du Tourisme et des Loisirs, Michaël Sik Yuen, de la présidente du conseil d’administration du TEWF, Ghislaine Henri, du Permanent Assistant Secretary du ministère du Tourisme et membre du board du TEWF, Rechad Moolaye, et d’une centaine d’enfants d’employés des entreprises touristiques du pays ayant brillamment réussi aux récents examens du CPE, du SC et du HSC.
« Si ces resquilleurs continuent à ne pas payer leurs contributions aux fonds, nous n’aurons d’autre choix que de nous tourner vers les moyens légaux et administratifs pour récupérer notre dû sous la loi », a menacé Subiraj Goorapah. Le CEO du TEWF a auparavant fait un vibrant plaidoyer pour l’éducation et la formation. « Au TEWF, nous avons pour mission d’aider le secteur du tourisme à former leurs employés », a-t-il expliqué.
La présidente du TEWF, Ghislaine Henri, a annoncé qu’une équipe du fonds sillonne les hôtels de l’île pour effectuer un sondage sur la pertinence des plans d’aide que propose le TEWF. « Ils sont bien accueillis dans la majorité des cas, mais il est regrettable que dans certains cas, nos employés n’ont pu avoir accès aux travailleurs », a-t-elle déploré.
Ghislaine Henri a promis pour la fin d’avril une présentation de la synthèse de ce sondage aux stakeholders du secteur du tourisme. « À la suite de quoi, nous allons préparer un plan stratégique pour les cinq années à venir, c’est-à-dire, 2013-2018 », a-t-elle encore annoncé.
Auparavant la présidente de TEWF s’était félicitée de la performance académique des enfants des employés du secteur, dont deux lauréats de la cuvée 2012 (Swabirah Bii Rassool et Divij Rahul Yadav Koolwant), dont les pères travaillent à Air Mauritius.
Ghislaine Henri a aussi annoncé une augmentation du Marriage Gift de Rs 2 000 à Rs 3 000, celle de l’Education Loan qui passe de Rs 5 000 à Rs 10 000 et celle du Multipurpose Loan qui augmente de Rs 20 000 à Rs 30 000. Elle a également informé que le Maternity Gift, change d’appellation pour devenir « Parental Gift ».
Dans une brève allocution, le ministre Michaël Sik Yuen a félicité les jeunes bénéficiaires des récompenses pour leur performance académique et a élaboré sur les divers plans d’aide offerts par le TEWF aux employés du secteur du tourisme ainsi qu’aux membres de leur famille.