THE COOLEST CHILI CUP : Une surprise nommée Parceval

Sous la monte de Dinesh Sooful, Parceval surprend les favoris

Si on attendait Dustan ou à un degré moindre, son challenger annoncé Independence, ce fut Parceval qui causa la surprise dans l’épreuve phare de cette journée, amputée de la deuxième course après le retrait de Freezing Point, victime d’une colique rouge dans la nuit de jeudi à vendredi. Coté à 19/1 chez certains bookies à la fermeture des paris, le deuxième représentant de l’entraînement Maingard retrouva toutes ses bonnes sensations au finish pour s’offrir ses premiers lauriers au Champ de Mars. Son jockey, Dinesh Sooful, qui mettait fin à sa longue traversée du désert, doubla même la mise dans l’épreuve suivante avec Roventas, pour le compte du même établissement. Après Shield Of Thunder une semaine plus tôt, Raj Ramdin a ajouté une quatrième victoire à son actif, samedi, grâce à Steel Of Approval qui, à 12 ans, continue de faire le bonheur de son entourage. Mark Neisius, à qui il était associé, s’offrit pour sa part le doublé avec Ruby King, pensionnaire de Patrick Merven. Les autres victoires sont allées aux entraînements Rousset (Obama), Rameshwar Gujadhur (Torotino) et Jean-Michel Henry (Roman Express).
Précédé d’une bonne réputation, Parceval a pris finalement plus d’une année pour retrouver la forme qui était la sienne dans son pays natal. En net progrès à sa dernière sortie qui remonte à plus de deux mois, ce fils de Silvano a donné tort à ceux qui négligeaient ses chances samedi dernier.
Independence et Not Liable furent tous deux sollicités à l’ouverture des boîtes tandis qu’Emerald Approach rata sa mise en action. Ce fut le pensionnaire de l’entraînement Rameshwar Gujadhur qui s’installa dans la position tête et corde mais pas pour longtemps puisque Not Liable lui ravit le commandement peu avant le passage du but pour la première fois. Ces deux chevaux précédaient Wonder Kid qui évoluait dans une position plus avancée, Rasheed, à son extérieur Parceval, Beacon Flare, Gray’s Champ, Tube Wave et Dustan. Quant à Emerald Approach, il recolla vite au peloton et se retrouva sur le flanc gauche de Gray’s Champ à ce moment précis. Sachant que son coursier n’aime pas qu’on se batte avec lui, Nishal Teeha le laissa progresser graduellement pour finalement se retrouver à la hauteur des meneurs. Il prit même le relais à Not Liable aux abords du Tombeau Malartic. Cette alternance en tête de la course fit que Rasheed, qui était dans un striking position après trois cents mètres de course, se retrouva plus en retrait cinq cents mètres plus loin, soit dans le deuxième peloton. Ce qui lui coûta peut-être la course puisqu’il se retrouva pratiquement en dernière position au dernier tournant.
Sentant le danger, Swapneel Rama décida d’améliorer la position de Gray’s Champ qui se retrouva sur l’arrière-main d’Independence au 800m. N’étant pas né de la dernière pluie, Imran Chisty prit la sage décision de déboîter sa monture, ce qui obligea Rama à reprendre quelque peu la sienne pour ne pas se faire aspirer, avec pour conséquence qu’elle se serait retrouvée en troisième épaisseur au dernier virage.
Independence accrocha sérieusement Emerald Approach qui n’en pouvait plus. Gray’s Champ prit sa foulée tandis que Dustan amorça son attaque complètement à l’extérieur. Independence donna l’impression de tenir le bon bout mais se retrouva sous la menace de plus en plus pressante des finisseurs à mi-ligne droite. Rasheed fut le premier à mettre le nez à la fenêtre mais sous la monte énergique de Dinesh Sooful, Parceval sortit la meilleure accélération pour priver l’élève de Vincent Allet de la victoire. Independence résista de peu à Gray’s Champ pour la troisième place alors que Dustan ne put faire mieux que cinquième. Parceval boucla les 1850m en 1.53.77, preuve que désormais il faudra compter avec lui.


Meilleure performance 2015 sur 1850m
La présence des false rails à 1M50 entre les 1250m et le dernier tournant représentait une moyenne de 9 mètres additionnels à parcourir sur un tour de piste. Vu les champs moyens proposés dans un programme rendu encore moins alléchant avec l’annulation de la deuxième course pour manque de partants suite au retrait de Freezing Point, on ne s’attendait pas à des exploits chronométriques, surtout à ce stade de la compétition. Certes, aucun record n’est tombé, mais quelques chronos intéressants ont été enregistrés, à l’instar de celui de Parceval dans l’épreuve principale disputée sur 1850m. Le train de la course fut assuré avec plusieurs relais en tête. Independence fut le premier leader, mais il fut débordé après deux furlongs par Not Liable, qui n’avait jamais employé cette tactique et dont les victoires mauriciennes furent acquises au finish uniquement. Par la suite, comme il fallait s’y attendre, Emerald Approach prit le relais aux abords du Tombeau Malartic, maintenant une allure régulière. Independence lança le sprint dans la dernière courbe pour tenter de prendre le first run sur ses adversaires. Ces différentes offensives firent l’affaire des finisseurs. Rasheed et Parceval se montrèrent les plus percutants, mais le dernier mot revint au représentant de Ricky Maingard qui arrêta le chronomètre à 1.53.77. Cela le situe à 87/100 du temps référentiel sur 1850m dans cette valeur, mais constitue la meilleure marque de la saison sur le parcours. Il fit même mieux que Skippyjon Jones (1.54.35), quatrième dans le dernier Ruban Bleu et que Beacon Flare qui était le détenteur du meilleur temps 2015 jusqu’ici avec un chrono de 1.54.10. Sur cette performance et cette forme, on peut penser que Parceval aurait pu mieux représenter les couleurs de Ricky Maingard dans le dernier Maiden.


Ruby King termine en 34.87

Un seul cheval est descendu sous la barre des 35 secondes sur les derniers 600m traditionnels samedi dernier. Il s’agit de Ruby King, réputé bon finisseur, qui mit tout le monde d’accord à l’issue de la meilleure accélération. Au poteau des 600m, Ruby King comptait 4.30L derrière son compagnon d’entraînement Mister Brightside, qui dirigeait les opérations, et il ne précédait que Hot Rocket. Le premier représentant de Patrick Merven termina en force pour reprendre un des favoris Scorecard qu’il domina par un peu plus d’une demi- longueur. Discret lors de ses sorties précédentes, Hot Rocket réalisa la meilleure remontée dans l’ultime ligne droite, bien qu’il fut contraint de changer de trajectoire, pour s’approprier la troisième place. Il fut crédité de 35.03 entre le poteau des 600m et le but. Steel Of Approval, Rovental et Roman Express, sont les autres meilleurs finisseurs de leur course respective à avoir franchit le but en vainqueur lors de ce rendez-vous.