Le 4 avril 2014, un contrat fut signé entre le gouvernement mauricien et la compagnie indienne Goa Shipyard Ltd pour l’acquisition de dix Fast Interceptor Boats (FIBs), à 6 millions de dollars américains, financés sous la ligne de crédit de l’Inde. Depuis mercredi, cinq de ces dix FIBs sont à Maurice, marquant ainsi d’une pierre blanche l’histoire de notre île dans sa quête de l’autonomie et de sa capacité à faire face aux catastrophes maritimes, entre autres, en équipant au mieux la National Coast Guard (NCG). L’arrivée des cinq autres FIBs est prévue pour février 2016.
La NCG déploiera ces intercepteurs rapides — pouvant filer 20 noeuds (36 km/h) et atteindre une vitesse maximale de 35 noeuds (63 km/h); ceux-ci sont en mesure de couvrir 300 kilomètres pour une sortie, notamment pour des patrouilles, des opérations de surveillance, l’interception des embarcations à grande vitesse, des opérations de Search and Rescue, ainsi que pour des interventions spéciales. Ces intercepteurs sont également dotés d’un système de navigation et de communication avancé, et munis de puissantes mitrailleuses.