Le ministre du Business et des Coopératives Sunil Bholah a déclaré jeudi soir, à l’occasion de la remise de leurs “awards” aux meilleures sociétés coopératives du pays pour 2015, que pour prospérer dans cet environnement concurrentiel mondial, les sociétés coopératives doivent adopter un nouveau style de gestion ainsi que de nouvelles techniques de production et de commercialisation de leurs produits à l’étranger.
Définissant sa mission en tant que ministre, Sunil Bholah a dit vouloir que le mouvement coopératif devienne « un partenaire clé dans le second miracle socio-économique ». Il poursuit : « Malgré les progrès réalisés au fil des ans, de nombreuses sociétés fonctionnent toujours de façon traditionnelle, ce qui résulte en une faible productivité et moins de profits. Il faut consolider, promouvoir et développer le secteur afin de devenir plus efficace et productif. Il faut adopter une nouvelle approche à la lumière des défis mondiaux et des progrès technologiques. »
Selon Sunil Bholah, avec ses 1 052 sociétés coopératives et ses 85 000 membres actifs engagés dans 40 différentes activités économiques, et un chiffre d’affaires annuel qui dépasse les Rs 5,5 milliards, le mouvement coopératif compte jouer « un rôle important dans le développement » socio-économique du pays, ajoutant que cela a « un impact significatif » sur la pauvreté, la création d’emplois et l’intégration sociale. Le ministère a élaboré un plan d’action de trois ans pour consolider le secteur. Il comprend 16 programmes, dont la révision du cadre juridique, le renforcement des capacités des ressources humaines – à travers des programmes de formation animés par le National Institute for Cooperative Entrepreneurship (NICE) –, et le fait de s’introduire dans de nouveaux secteurs, tels l’énergie verte, tout en ciblant les jeunes et les femmes. De nouvelles sociétés ont ainsi été créées, selon le ministre, dans les secteurs comme l’énergie verte, le transport, l’agriculture biologique, les infrastructures, le recyclage, la production de sacs écologiques, les bateaux de plaisance, l’agriculture, le service de nettoyage, la location de salles de réception pour mariage et la fabrication de chaussures, entre autres. « Nous avons aidé jusqu’ici une centaine de sociétés, nouvelles et anciennes, à préparer leurs projets afin de répondre aux besoins institutionnels », a indiqué le ministre Bholah.
Le grand gagnant de l’édition 2015 de cette compétition est la Curepipe Cooperative Credit Union, qui a reçu un chèque de Rs 100 000 et un trophée. Les autres gagnants ont, eux, reçu un chèque de Rs 25 000 et un trophée. Lancé le 30 avril 2015, ce concours a attiré 72 entrées, dont quatre de Rodrigues.