– Gilbert Roland: « Je crains que les autorités locales ne fassent rien pour moi », dit-il

Le Mauricien, Gilbert Roland, bloqué sur un campus d’université à Changsa, dans la province de Hunan, en Chine, dit être toujours dans l’attente des nouvelles des autorités mauriciennes au sujet de son rapatriement. Il dit « craindre » que les autorités mauriciennes accordent plus d’importance qu’aux Mauriciens établis à Wuhan, dans la province de Hubei, où le Coronavirus a émergé. D’ailleurs, c’est ce que l’ambassade de Maurice, à Pékin, lui a fait comprendre par le biais d’un mail datant du 31 janvier dernier.

Gilbert Roland dit craindre que les ambassades concernées et les autorités locales ne prennent pas son problème en considération et qu’il reste bloqué en Chine. « Le 31 janvier dernier, j’ai envoyé une correspondance à l’ambassade de Maurice, à Pékin, pour formuler une demande de rapatriement. Le même jour, j’ai reçu une réponse de l’ambassade qui m’a beaucoup déçu. La correspondance faisait mention que “the situation remains fluid. At present time, Government is only considering the possibility of repatriation of Mauritian nationals from Wuhan city, which is on lockdown”. Ceci dit, les Mauriciens basés dans d’autres endroits en Chine ne seront pas pris en considération », déplore Gilbert Roland.

Depuis que la presse locale a fait le récit de sa mésaventure en Chine, les autorités mauriciennes, dont le ministère de la Santé, ont déclaré que les procédures nécessaires ont été enclenchées pour assurer le retour de Gilbert Roland. Or, ce dernier avance qu’il n’a eu aucune nouvelle des autorités locales à ce jour. « J’ai entendu dire qu’elles entameront les démarches pour me faire rapatrier. Mais personne n’a pris contact avec moi à ce jour. Je garde tout de même un peu d’espoir », nous confie Gilbert Roland. Il ajoute : « Je ne sais pas si vraiment des démarches ont été enclenchées, car j’ai pu comprendre que les Mauriciens basés ailleurs ne sont pas leur priorité. Je suis sur le qui-vive et je vis dans la peur. Je ne me sens pas du tout à l’abri. »

En effet, selon le dernier bilan, le virus a contaminé près de 63 000 personnes en Chine et a fait au moins 1 380 morts. En ce qui concerne la situation à Maurice, le nombre de patients admis en salle de quarantaine à l’hôpital de Souillac s’élève à 34 et au centre d’isolement, à Anse-La-Raie, à 29.