Une simulation de prise d’otage a eu lieu au Correctional Youth Centre (CYC) vendredi matin. L’exercice a duré une heure et a vu la participation d’une cinquantaine d’éléments de la Prison Security Squad, de la Correctional Emergency Response Team, du personnel médical du CYC de Beau-Bassin et des policiers de Barkly. À partir de 10 h, ces divers intervenants ont appréhendé de jeunes délinquants ayant montré de la résistance afin d’empêcher une prise d’otage et une invasion. « La sécurité de nos officiers et de l’institution est notre priorité absolue », a expliqué le Commissaire des prisons par interim, M. Rungadoo.
Les officiers ont simulé la prise d’otage d’un cadre de la prison ayant subi de légères blessures, qui devait être libéré. Le corps médical de la prison a été chargé de lui donner les soins nécessaires avant l’intervention des policiers de Barkly. L’objectif de cette simulation a été de tester la capacité de réaction du personnel du CYC et des différentes unités des prisons de Maurice afin de mettre sur pied des plans de gestion d’urgence des officiers de prisons postés au CYC. L’exercice se voulait le plus réaliste possible pour que les intervenants bénéficient d’une expérience pratique et puissent se familiariser au travail d’équipe entre les différentes unités concernées.
Dans ce contexte, le Commissaire des prisons adjoint et président de l’Emergency Management Planning Team (EMPT), M. Rughoobeer, souligne que cet exercice de simulation fait partie d’un programme de sécurité dont le but est d’élever les capacités des différentes équipes d’intervention du département de la prison et des cadres. À noter que l’EMPT tient régulièrement divers types d’exercices de cette envergure dans les différents établissements pénitentiaires de l’île afin que le personnel des prisons se familiarise aux incidents de ce genre.