Les parlementaires sont comme beaucoup des amateurs de foot. Pas de chance pour eux cette année, car les débats sur le Budget occuperont leurs soirées pendant 15 jours. Ils pourront toutefois se rattraper pour la deuxième partie de la compétition. C’est ce que prévoit Franco Quirin, qui s’occupe du dossier Sport au MMM.

« Je n’ai jamais raté une Coupe du Monde, mais cette année, l’événement coïncide avec les débats budgétaires. Il faudra donc, en priorité, assumer notre responsabilité de parlementaire et suivre le foot dans la mesure du possible. Par la suite, je serai plus libre pour suivre les matches. » Si Franco Quirin supporte l’équipe de France, qui selon lui  a de bonnes chances dans cette compétition, il a toutefois une préférence pour Lionel Messi au niveau des joueurs. De même, il aura une attention particulière pour les équipes africaines dans cette compétition. « J’espère qu’une équipe africaine ira aussi loin que le Cameroun en 1990, qui avait atteint les quarts de finale. »

Arvin Boolell, du Ptr, suivra pour sa part avec intérêt le parcours de l’Argentine et de
son No 10 fétiche. Comme Quirin, il s’organisera entre les travaux parlementaires et les retransmissions des matches. Mais au-delà de la compétition, il souhaite que le foot serve de catalyseur pour plus de fraternité. « Le foot reste le sport roi en dépit des scandales à la FIFA. Pendant la Coupe du Monde, c’est la joie et la fraternité. Il y a un sentiment de participation à travers la télé au-delà du mercantilisme du foot. » Arvin Boolell souligne également le potentiel fédérateur du football et souhaite que cela dure après la compétition.

Pour Bobby Hureeram, le travail passe avant tout. En tant que Chief Whip du gouverne- ment, il devra jongler entre les débats et les matches. « La Coupe du Monde est un événe- ment incontournable, mais il faut penser à l’avenir du pays avant tout. Pendant la phase préliminaire, je n’aurai pas trop d’occasion de suivre les matches, mais je le ferai après. En même temps, on entrera dans la phase la plus importante du jeu. »

Le député du MSM s’attend ainsi à de grands moments de foot. « Dans la Coupe du Monde, il y a aussi de belles leçons de combativité, de sacrifices et de fair-play à retenir. J’espère que Ramos ne viendra pas gâcher la fête », tacle le fan de Liverpool. Toutefois, dans la compétition, il a choisi de se ranger du côté des équipes africaines. « Je n’ai pas d’équipe fétiche. Je supporte les équipes de notre continent. Je sais qu’elles n’ont pas de grandes chances, mais en foot, il y a aussi des surprises. »