Les slammeurs ne sont pas en mode pause malgré la Covid-19. Pour preuve, le championnat de la Coupe du monde Slam 2020 est déjà sur les rails. L’événement a eu lieu à distance de France en live sur Zoom, une solution de vidéoconférence, et Facebook. Kelly Ang-Ting Hone a fait honneur à son pays le 19 mai, en étant qualifiée en deuxième position pour les demi-finales ex aequo avec la candidate malienne, Hadizato Dao, avec 80,7 points. La première place étant revenue à l’Italie, représentée par Emanuele Ingrosso. Mais rien n’est encore joué.

Contactée mercredi matin au téléphone, Kelly annonce au Mauricien qu’elle se mesurera aux deux pays qualifiés, l’Italie et le Mali, ce vendredi 22 mai à 19h30 et 20h30 (heure de Paris), en live sur Zoom et Facebook. Pour l’instant, elle savoure ce premier succès en qualifiant avoir vécu un « grand moment », mais empreint d’une bonne dose de stress. « Il a fallu m’exécuter sur trois passages et mes trois thèmes choisis étaient axés sur la femme, les sous-vêtements et la dépression. Que ce soit des textes mixtes en anglais ou en français, il faut aussi garder à l’esprit que ce sont les meilleurs poètes de différents pays qui se mesurent. La compétition est hyper rude et le jury très pointilleux et exigeant », explique-t-elle.

Quand on lui parle du challenge et des conditions réunies pour gagner, Kelly fait ressortir que « le poète ne gagne jamais », mais que « le gain revient plutôt à la communauté à laquelle il appartient », une philosophie qui repose sur le mantra du Slam. Kelly se dit reconnaissante envers Jamel Colin, qui l’a initiée au slam, et pour ces demi-finales, elle compte se donner à fond. « Je remercie les Mauriciens qui m’ont soutenue. Je ne pensais pas qu’ils allaient être aussi nombreux, mais à voir le nombre de ‘Likes’ et de messages d’encouragements, cela fait chaud au cœur », dit-elle.

La Mauricienne Kelly Ang-Ting Hone est une redoutable concurrente. Elle a fait ses preuves en remportant le Grand Slam National de Poésie Maurice l’an dernier. Grâce au parrainage de Nin’s dans le cadre de sa campagne « Liberté Égalité Féminité », Kelly a pu défendre les couleurs de Maurice à la Coupe du monde de Slam 2020. Elle définit le slam comme étant, pour elle, « un exutoire créatif et émotionnel » qu’elle a découvert en 2015. Si Kelly réussit une nouvelle fois sa qualification lors des demi-finales ce vendredi, elle se retrouvera en finale le samedi 23 mai, de 21h à 22h (heure de Paris), à la 14e Coupe du Monde du Slam 2020.