Le magistrat Azam Neerooa siégeant en Cour intermédiaire a condamné quatre jeunes à payer plusieurs amendes sous treize charges. Ils resteront également en liberté surveillée au lieu de faire de la prison. Le plus âgé de la bande s’est fait passer pour un caporal et ses trois complices ont dépouillé deux hommes qu’il avait interpellés. Ils devaient ensuite séquestrer l’un d’entre eux.
Ces quatre jeunes habitants de Cité-Telfair, Moka, ont comparu hier après-midi devant la Cour intermédiaire pour répondre à treize charges, notamment d’usurpation d’identité, de vol avec violence et de séquestration. Nawaz (23 ans), Ayaaz (18 ans), Jean-Paul (20 ans) et Jean Pascal (21 ans) ont plaidé coupable sous toutes les charges et étaient représentés par Mes Samoorgum Tirvassen et Bala Mukan.
Les accusés devront payer des amendes de Rs 5 000 sous chaque charge reprochée sous le Code pénal et faire preuve de bonne conduite pendant une période de trois ans. L’accusé N°1 devra également signer une reconnaissance de dettes de Rs 10 000. L’accusé N°2 est aussi disqualifié de permis de conduire et devra payer Rs 1 000 pour infraction à la Road Traffic Act.
Le magistrat Azam Neerooa a expliqué qu’il n’a pas imposé de peines de servitude pénale car les accusés sont très jeunes et que « la Cour a le devoir de les protéger contre cette université du crime » qu’est la prison. Il a soutenu que c’est une chance pour eux afin de changer de vie et se réhabiliter, en insistant que la peine prévue pour séquestration va jusqu’à 20 ans de servitude pénale.
Les faits remontent au 24 décembre 2010 à Rose-Hill. Se faisant passer pour un caporal de la force policière, Nawaz a procédé ce jour-là à la fouille corporelle de deux hommes. Ses trois complices et lui-même devaient ensuite leur voler deux cartes de débit, une carte de crédit ainsi qu’une carte d’identité nationale. L’une des victimes a réussi à prendre la fuite pendant que l’autre se faisait vider les poches.
Le plus jeune des prévenus, alors âgé de 17 ans, a pris les clefs de la victime et les autres l’ont forcée à entrer dans la voiture. Ils ont roulé en direction de Réduit et devaient entre-temps le dépouiller en usant de la force. Ils ont ainsi pris son téléphone portable, sa carte de retrait, une chaîne en or et son portefeuille, qui contenait Rs 700. La voiture s’est finalement arrêtée dans des champs de cannes à Côte-d’Or où les quatre jeunes ont également insulté et menacé la victime en lui demandant de l’argent.
Le cadet de la bande répondait aussi de délits sous la Road Traffic Act, notamment taking a vehicle without consent et être au volant d’une voiture sans déclaration et assurance.
Ils avaient une première fois demandé à être libérés sous caution mais cette demande a été rejetée par le tribunal de Rose-Hill. Ce n’est que le 22 avril que les quatre jeunes ont bénéficié de la liberté conditionnelle contre une caution de Rs 200 000 mais l’accusé N°4 n’ayant pu fournir la somme, il est resté en détention préventive.