La dixième édition du CIEL Ferney Trail, qui aura lieu le 9 septembre 2017, se démarque avant même le départ. 3 500 personnes se sont inscrites sur les quatre courses de cet événement sportif et de loisirs unique à Maurice. Participants et spectateurs sont attendus dans la cour de l’ancienne usine de Ferney, près de Mahébourg, en matinée. La collecte des dossards et des race packs est prévue le 5 septembre, de 7h à 19h, à Floréal Knitwear.
Au-delà du sport, c’est à une belle fête du trail aux couleurs mauriciennes que les organisateurs invitent les participants et leurs proches, avec le slogan Bouze Moris. De plus, cette dixième édition du Ferney Trail marque le début d’un partenariat avec Inclusion Mauritius, un collectif de 12 ONG qui encadrent des personnes souffrant de déficience mentale et des handicapés. L’événement servira notamment à soutenir financièrement Inclusion Mauritius. Plusieurs dizaines de personnes aidées par ce collectif participeront à cette édition. Une chaise à porteurs spéciale sera également utilisée pour qu’un handicapé physique soit porté à tour de rôle par une vingtaine de trailers, sur le parcours de Nando’s 10 km.
Ce Ferney Trail propose un défi sportif et du fun entre concurrents, parents et amis sur des parcours de 4 km, 10 km, 20 km et 50 km, selon le niveau et les ambitions de chacun. Il permet aussi de découvrir le site naturel extraordinaire de la Vallée de Ferney et ses alentours, avec des vues à couper le souffle sur les pentes et la mer du sud-est de l’île. Les coureurs du 50 km passent de plus sur la montagne Lion dans les premières lumières de l’aube.
Installé dans la cour de l’ancienne usine de Ferney, près de la ligne de départ/arrivée de toutes les courses, le village du Ferney Trail connaîtra une animation très spéciale : concert de Mr Love et de DJ’s, SUN Kids Corner avec jeux et snacks pour les enfants (ceux des participants et des spectateurs) et une animation générale assurée par tous les partenaires. Les coureurs auront droit à un repas gratuit et à un massage gratuit par l’équipe de Fortis Clinique Darné.
Afin de bien marquer l’identité mauricienne autour du partage sportif et culturel, de la préservation de la nature et de la solidarité avec les autrement capables, le quadricolore sera bien présent sur l’événement. Les t-shirts des concurrents arboreront des lignes dynamiques aux couleurs nationales et des drapeaux géants seront sur le parcours. Les organisateurs annoncent des surprises à ce sujet.
Le Ferney Trail s’est associé à la célèbre Vallée de Ferney et sa forêt endémique protégée. Les organisateurs mettent à l’honneur cette année encore la nature et la protection de ce site, l’un des derniers sanctuaires naturels de Maurice, sur 200 hectares. Mathieu Razé, Head of Communications du groupe, et Jean-Marc Rivet, le directeur de course, ont décrit le concept de cette dixième édition et ont fourni les détails pratiques concernant les courses et les activités au village, et sur les quatre parcours.
« Organiser cette dixième édition est un formidable travail d’équipe entre les volontaires du groupe CIEL et tous nos partenaires qui nous sont fidèles. Nous mobilisons toutes les énergies positives et les talents des uns et des autres pour faire de ce 9 septembre une grande fête. Une fête du sport bien sûr mais aussi une fête du partage, du vivre-ensemble. C’est pourquoi nous sommes ravis qu’Inclusion Mauritius ait accepté cette collaboration car nous souhaitions que tous puissent vivre cette aventure, sans exception. Nous avons également placé cette dixième édition sous le thème de Bouze Moris car il est important pour nous que chaque citoyen prenne conscience de sa capacité à construire l’Île Maurice de demain, dans le respect de l’autre et de l’environnement », commente Mathieu Razé.
« Nous avons préparé de beaux parcours, qui feront sans doute plaisir aux participants de tous les niveaux. Il faut s’attendre à une belle lutte entre les meilleurs trailers, masculins et féminins, sur les courses de 10 et 20 km, mais aussi sur l’épreuve principale, dont les 50 km offrent des difficultés techniques et un dénivelé qui serviront à faire la différence. Nous réservons aussi des surprises aux participants, sur les points de ravitaillement », précise pour sa part Jean-Marc Rivet.