Photo illustration

L’indice des prix à la consommation (CPI) a subi une hausse de six points pour le premier trimestre 2018, 90% (5,4 points) de cette augmentation étant dus à la montée des prix des produits alimentaires, les légumes en tête de lice. C’est ce qu’indice un relevé trimestriel publié vendredi par Statistics Mauritius.

Le CPI est passé de 114 points en décembre 2017 à 120 points en mars 2018, soit une progression de 5,3%. Les deux premiers mois de l’année ont été plus marquants, l’indice enregistrant des hausses de 3 points en janvier 2018 et de 2,3 points en février. La flambée des prix des légumes résultant de mauvaises conditions climatiques a été à la base de cette situation aggravée. Selon Statistics Mauritius, le sous-indice pour les produits alimentaires est passé de 116,3 points fin de l’année dernière à 136,1 points au 31 mars. « The increase of 17.1% was mainly the result of higher prices of vegetables (+84.5%), fruits (+5.4%), soft drinks (+5.1%) and traders’ rice (+1.1%) », explique Statistics Mauritius.

Cette dernière fait également état d’une progression de 2,5% des sous-indices pour la “Santé”et “l’Education” suivant une majoration des honoraires des médecins, des frais de clinique, des coûts pour les leçons particulières au niveau secondaire, des frais de scolarité au niveau du primaire et des frais d’études universitaires. L’augmentation des prix de l’essence et du diesel ainsi que du ticket d’autobus a été atténuée par la réduction des prix des véhicules et des billets d’avion avec, pour résultat, que le sous-indice pour le “Transport” a subi une hausse de seulement 0,1%.

En revanche, le relèvement des frais pour les services domestiques et des prix de certains appareils ménagers a eu pour impact une progression de 1,8% du sous-indice pour l’équipement et l’entretien ménagers. Les données de Statistics Mauritius indiquent également que les prix des rhums et spiritueux, du prêt à porter, de la papeterie et des soins personnels, entre autres, ont été en hausse. Le taux d’inflation “headline” (moyenne de 12 mois du CPI comparée à celle des 12 mois précédents) s’élevait à 5% fin mars 2018, contre 1,3% à la même période de 2017. Excluant les boissons alcoolisées et le tabac, le taux d’inflation se chiffrait à 4% au 31 mars alors qu’il n’était que de 0,4% fin mars 2017.

Par ailleurs, Statistics Mauritius annonce une prochaine remise à jour du panier du CPI. Cet exercice est normalement effectué tous les cinq ans suivant l’enquête sur le budget des ménages (“Household Budget Survey”). Cette enquête a été effectuée de janvier à décembre 2017 avec la collecte d’informations sur la tendance de consommation de la population. La prochaine édition des “Economic and Social Indicators” sur l’évolution du CPI, qui sera publiée en juillet prochain, comportera une nouvelle série d’indices avec, pour pé- riode de base, janvier à décembre 2017.