Le cricket et les courses. Rien ne semble les réunir. Pourtant, depuis l’année dernière, le Northfields Cricket Club de Mapou se fait un plaisir d’emmener ses membres et ses invités assister à une journée de courses. Ainsi, ils étaient nombreux ceux qui ont fait le déplacement au Champ de Mars samedi dernier à l’occasion de la SAA Cargo Princess Margaret Cup. Si la pratique du cricket a dépassé le stade embryonnaire à Maurice, il reste toujours à ce sport « encore beaucoup de terrain à combler », indique Rod Philips, président du Northfields Cricket Club de Mapou.
Les membres et bienfaiteurs de ce club occupaient les loges 17, 18 et 19 samedi dernier dans le cadre d’une levée de fonds pour la promotion de ce sport cher à Sachin Tendulkar. Rod Philips s’étonne encore de voir que Maurice, une ancienne colonie britannique, est peu enthousiaste lorsqu’il s’agit du cricket. « May be because of British football and your breathtaking horse racing that have taken much places in the life of locals, Mauritius never really embraced cricket », juge ce Sud-Africain, qui a aussi vécu en Angleterre pendant 16 ans.
L’ancien élève de la Gary Kirsten Cricket Academy entraîne les élèves du collège Père Laval et veut introduire ce sport dans le milieu populaire. « We have started close collaborations with schools at Terre Rouge, Port-Louis and Albion. The response is positive, but government support is indispensable to see cricket growing popular. »
Abordant les courses hippiques, Rod Philips dira que c’est une « recreational activity pour moi et mes membres, but I’m amazed by the enthusiasm of local folks at Champ de Mars. » Dans la foulée, il a remercié le Mauritius Turf Club, les sponsors et autres bienfaiteurs qui apportent leur soutien au développement du cricket.