CRIME DE MARIE-JEANNE : Le meurtrier présumé trahi par des blessures au visage

Josian Daniel Laverdure et Sourier Errapah (fléché)

 

À peine 12 heures après la découverte du cadavre carbonisé du vigile Lakshman Rao Yenkadu, aussi connu sous le nom de Vinod Vengadoo, âgé de 59 ans, l'enquête policière confiée à la Major Crimes Investigation Team, menée par le surintendant Yousouf Soopun, en collaboration avec des limiers de la CID de Rose-Belle, a établi les circonstances du crime et a déjà appréhendé deux suspects. Sourier Errapah, 31 ans, et Josian Daniel Laverdure, 47 ans, tous deux des habitants de Rose-Belle, ont comparu devant le tribunal de Mahébourg en cours de matinée pour leur inculpation provisoire de meurtre.

 

Se basant sur les indices relevés sur les lieux du crime, un endroit retiré, en plein champ de cannes, à l'arrière de l'ancienne sucrerie de Rose-Belle, les responsables de l'enquête policière ont concentré leurs efforts sur des suspects venant de la région. Le dicton dit que le meurtrier retourne toujours sur les lieux du crime. Tel aurait été le cas pour Sourier Errapah, le meurtrier présumé. Il a été appréhendé par une escouade de membres de la MCIT dans les parages du scrapped metal yard lors d'une battue.

 

Les recoupements d'informations effectués par Le Mauricien confirment que ce premier suspect a été trahi par des blessures et des traces de brûlure sur son visage. Le comportement de Sourier Errapah a éveillé les soupçons des membres de la MCIT et de la CID de Rose-Belle. Il se cachait dans un champ de cannes non loin des lieux du crime et épiait les mouvements des policiers. Il a été interpellé et amené au poste de police de Rose-Belle pour interrogatoire.

 

Dans un premier temps, Sourier Errapah devait tenter de nier toute implication dans le meurtre du vigile Yenkadu. Mais questionné sur les blessures à son visage, il est passé aux aveux quant aux circonstances du drame. Il a confirmé qu'il s'était rendu en compagnie d'un complice, Josian Daniel Laverdure, sur les lieux dans la nuit de dimanche à lundi en vue d'un vol de vieille ferraille et batteries de véhicules.

 

Les deux hommes ont été surpris par le veilleur de nuit. Une dispute devait s'ensuivre. La victime a été sauvagement agressée de huit coups de sabre à la tête et au cou. Quand le vigile s'est retrouvé à terre, les deux bandits prirent la décision de mettre le feu à une Fertiliser Spraying Machine et à des batteries usagées en vue de camoufler l'agression au sabre. Par la suite, ils ont pris la fuite, laissant sur place la victime.

De son côté, lors de son arrestation, Josian Daniel Laverdure a nié toute participation à l'agression mortelle de Vinod Vengadoo. Mais il a concédé qu'il se trouvait en compagnie de Sourier Errapah dans la nuit de dimanche à lundi. Il a été placé en détention policière.

 

L'autopsie pratiquée par le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, à la morgue du Princess Margaret Orthopaedic Centre (PMOC) a attribué le décès à un " shock following multiple chops at head and neck. " Les deux suspects ont participé à une reconstitution des faits à la mi-journée après leur comparution en Cour.

Commentaires

Au bout du compte final, Qui Achete donc les vieilles ferrailles? y-en a pas dix-milles fabricants/recyclants de ferailles a Maurice. Faudrait enqueter de ce cote la.

http://www.lexpress.mu/services/archive-91548-trafic-de-ferraille-les-vo...