Photo illustration

Les espoirs de croissance au-delà de 5%, contrairement à ce qu’avait annoncé Vishnu Lutchmeenaraidoo en 2014, sont bel et bien morts et enterrés.

Le dernier rapport du Fonds monétaire international, qui a d’ailleurs prévu une croissance économique de 3,9% pour cette année et 2020, annonce qu’elle grimpera enfin à 4% en 2021. Elle stagnera alors à ce niveau pendant les quatre prochaines années, c’est-à-dire jusqu’en 2024.