Le Professeur Michael Hopkins, à Maurice depuis hier pour animer un atelier de travail de deux jours à l’hôtel Holiday Inn, se dit « optimiste quant à notre avenir, malgré certains hoquets qui se passent en Somalie, avec l’État islamique (EI), Donald Trump, entre autres ». C’était hier lors de son intervention à l’atelier organisé sous le patronage du groupe Omnicane, d’Air Mauritius, et de la Corporate Social Responsibility (Mauritius).
« Les gens sont quelque peu déprimés, avec ce qui se passe dans le monde, surtout en Somalie, où on n’entend que le glooming doom mais, en fait, ce pays compte beaucoup de gens bien éduqués qui essayent de promouvoir l’éducation et la paix », déclare le Professeur Michael Hopkins. Il est, lui aussi, engagé dans cette voie et essaye, selon ses dires, « de créer un million d’emplois dans ce pays afin d’aider à réduire l’impact du terrorisme ». « Les enfants n’ont rien dans ce pays, c’est la raison pour laquelle ils prennent le chemin de la terreur ».
Pr Michael Hopkins se souvient de ses débuts dans le domaine de la responsabilité sociale d’entreprise, après une réunion sur le développement humain. « J’ai dit à des amis, appliquons la notion du développement humain à nos entreprises. Ils pensaient que j’étais devenu fou et ils m’ont demandé : y a-t-il une compagnie qui s’intéresse au développement humain ? Elles font des profits, m’ont-ils dit ». Mais il a insisté : « I thought it would take me three or four months, corporate responsibility by being nice to your customers, to your workers, behaving properly, looking at the environment. » Après quelques mois, il s’est mis au travail et, 22 ans plus tard, il y est encore. « C’est fascinant, la CSR est partout. Chaque entreprise, petite ou grande, est concernée. La CSR la plus importante que l’on connaît est celle qui s’occupe du changement climatique et essaie aussi d’être bonne envers ses employés, et la communauté où l’on est basé », indique-t-il.
Pr Hopkins poursuit : « Tout d’un coup, on voit que la CSR est devenue ce que j’appelle un multi-stakeholder model. » Outre la direction, les entreprises s’occupent systématiquement notamment de leurs employés, de la communauté, de leurs clients, de leurs fournisseurs.
Le Pr Michael Hopkins est l’auteur du livre CSR and Sustainability, From the Margins to the Mainstream, qui, dit-il, est un « textbook with wide potential usage for undergraduate and postgraduate students as well as practitioners ». Ce livre présente des applications pratiques dans un certain nombre de domaines spécifiques allant du business à l’industrie. Le Pr Michael Hopkins est intervenu sur différents aspects de la CSR à cet atelier, dont des approches pratiques, et il l’a présentée comme un moyen de réaliser les objectifs du développement durable des Nations unies.