Le nouvel an télégou, Ougadi, sera célébré le vendredi 8 avril 2016. Une des fêtes les plus importantes pour cette communauté, elle sera marquée par des prières et des offrandes, avant que petits et grands ne se souhaitent l’Ougadi Subhakankshalu, une joyeuse et bonne année. Dans le cadre des célébrations, Atma Hutchamah (président de la Telegu Pandit Community) nous rappelle certaines coutumes et traditions télégoues.
À ce jour, ils sont environ 70,000 personnes de foi télégoue à Maurice. On les retrouve majoritairement dans les régions de Mahébourg, Beau Vallon, Tyack, Chemin Grenier, St-Pierre et Rivière du Rempart. C’est durant l’immigration indienne, autour de 1860, que les premiers télégous sont arrivés dans l’île. À l’époque, cette main-d’oeuvre d’artisans participait au développement de l’économie de la plantation sucrière. Ces migrants sont originaires des districts faisant partie de la présidence de Madras, plus précisément de l’État d’Andhra Pradesh en Inde.
Selon Atma Hutchamah, président de la Telegu Pandit Community, “nous sommes connus comme les Vaishnavas, les followers of Vishnu. Un télégou est quelqu’un de très pratiquant, et est attaché aux valeurs familiales et religieuses. À Maurice, nos coutumes ou pratiques sont associées à celle des Tamouls, car nos ancêtres viennent du sud de l’Inde, et il y a donc des similitudes. Nous avons cependant nos particularités. Chaque famille télégoue se fait un devoir de transmettre les rudiments de sa culture et de sa foi à la jeune génération.”