Le festival de culture contemporaine Porlwi by light démarre ce soir à partir de 19 h. Grande fête familiale pour laquelle toutes les formes d’expression artistique ont été sollicitées, cet événement inédit va transfigurer la capitale pendant trois soirées consécutives, de 19 h à minuit, et ainsi tracer une esquisse de ce qu’elle pourrait devenir si tout son potentiel culturel, artistique et patrimonial était valorisé.
Du Caudan Waterfront à l’ancienne prison, de l’Aapravasi Ghat au Jardin de La Compagnie, tout le coeur de Port-Louis va être transformé dès ce soir en immense zone piétonnière et livré aux artistes dans toutes les disciplines visuelles, sonores et performatives imaginables. Huit lieux emblématiques concentrent les activités du festival : la Place d’armes, le Musée d’Histoire naturelle, le Jardin de La Compagnie, l’ancienne prison, le Théâtre de Port-Louis, l’Aapravasi Ghat, le Caudan Waterfront et le Port.
Comme l’indique le nom de l’événement, chacun de ces sites d’histoire et de patrimoine va s’habiller de lumière, mais pas n’importe laquelle… Il s’agit véritablement de création d’image et mise en scène lumineuse qui vont avec un accompagnement sonore approprié, faire revivre ces lieux, les faire parler et raconter leur rôle dans la ville ou leur évolution à travers le temps : le point névralgique de l’histoire du pays à la Place d’Armes avec l’hôtel du gouvernement en fond, une exploration de la forêt endémique avant l’arrivée de l’homme du côté du Muséum d’histoire naturelle, le plaisir de la conversation et le goût des mots au Jardin de La Compagnie où les arbres vont susurrer des vers et sirandanes, une exposition d’art contemporain à l’ancienne prison, le passé glorieux du Théâtre de Port-Louis projeté en video mapping sur sa façade, l’histoire de l’immigration mise en scène à l’Aapravasi Ghat, les accords de Music Cabinet et le spectacle Blue indigo de la troupe de Jean-Renat Anamah au Caudan, un son et lumière avec ballet de pirogues sur le port…
Des échoppes culinaires vont être installées dans trois rues de la capitale, mais toutes les voies publiques devraient s’animer grâce à leurs restaurants, et aux artistes qui y proposeront quelques performances. Réalisées par des spécialistes du street art, une quinzaine de grandes fresques murales vont donner un tout autre sens à quelques bâtiments de la ville. Des comédiens, des danseurs, jongleurs, mimes et slameurs vont animer les rues, proposer des performances, et inviter les promeneurs à rêver. Porlwi by light, c’est aussi quarante installations créatives, 120 mini-concerts répartis pendant ces trois soirées sur huit scènes musicales, auxquels tous les talents mauriciens ont été associés, ou encore une exposition de photographies interactives des frères Régnard, l’Arche de Port-Louis du plasticien Nirmal Hurry ou encore les images de Paul Choy projetées sur les murs.
Renseignements, programme, informations pratiques et plans sur www.porlwi.com.