La palme de Best of the Best est revenue à Denis Ayen et à la Française Ana Dimitrescu

La saison 2018 aura été celle de tous les bonheurs pour Denis Ayen. Tour à tour vainqueur de Mr Port Louis, de la Coupe des Titans (Réunion) et de Mr Mauritius, le sociétaire de Edge of Elite a connu l’apothéose avec ce sacre au Eric Favre Sports Games International. Lors de ce concours de culturisme tenu vendredi dernier au Centre Swami Vivekananda à Pailles devant un public enthousiaste, il a devancé en overall Kamlesh Lochun et Jimmy Reynald. Soit le même podium que lors du concours Mr Mauritius tenu le mois dernier.

Cette compétition internationale a donc réuni les culturistes mauriciens, rodriguais, réunionnais, indiens et français et le jury placé sous la présidence de Ludovic Jean a donc tranché en faveur de Denis Ayen, qui n’avait pas d’adversaires chez les -100 kg. «Cela constitue une belle année pour moi et je m’étais préparé adéquatement. Qui plus est, j’avais une réelle envie de m’imposer», nous confiera-t-il à l’issue de son sacre. Quant à ses projets futurs, celui qui reçevra également le trophée de Best of the Best ne dévoliera rien pour l’instant, se contentant de signaler qu’il s’accordera un repos somme toute bien mérité.

Il est à noter qu’outre les trois premiers, les trois autres ayant émergé pour le classement final ont été Anand Koylash, Darren Suppanee et le Rodriguais Thierry Castel.
Edge of Elite a été à l’honneur avec la consécration d’un autre de ses sociétaires, à savoir Judex Bégué. Runner-up lors de Mr Mauritius en Men’s Physique, il a cette fois renversé la situation en sa faveur en devançant le Réunionnais Guillaume Sam-Long. Ce dernier ayant eu les faveurs des membres du jury aux dépens de Jean-Philippe Ravina lauréat lors du concours national. Judex Bégué s’attendait tout de même à cette consécration, après une année d’entraînement. «J’ai certes pu obtenir ma revanche, après ma deuxième place lors de Mr Mauritius. Reste que j’essaie d’appliquer la même intensité lors de mes séances, tout en améliorant l’épaisseur et la masse, avec pour ambition de participer à une compétition pro». Les plus anciens ont également été sous les feux des projecteurs, et c’est ainsi que le titre overall chez les Masters est revenu à Anand Koylash, également vainqueur chez les +40 ans.

La soirée a été agrémentée d’une démonstration
de Morgan Aste connu comme The Big Rock

Le sociétaire de La Tour Koenig Gym, qui a devancé Sylvain Lily et Patrick Viriginie, demeure un exemple de persévérance. «J’ai du subir une opération voilà quelques années, et il m’a fallu recommencer à zéro. Pour me maintenir à un tel niveau, il me faut consentir à beaucoup de sacrifices. Heureusement que je bénéficie du support de mon épouse», laisse-t-il entendre. Du côté féminin, la Française, d’origine roumaine, Ana Dimitrescu et la Réunionnaise Pascaline Mussard se sont avérées les meilleures en Miss Bikini et Miss Figure respectivement. La première nommée a repoussé le challenge de la Mauricienne Zohra Ellapen en overall et s’attend à des lendemains encore meilleurs. «J’ai obtenu une cinquième place lors d’une récente compétition à Monaco et je vise plus haut la saison prochaine. Notamment le concours d’envergure prévu à Nice en avril».

Outre Pascaline Mussard, la Réunion a également tiré son épingle du jeu par l’entremise de Guillaume Sam-Long en Men’s Physique +1 m 78. Bonne prestation également des Rodriguais qui ont obtenu deux premières places, grâce à Rishley Coopoosamy (-80 kg) et Thierry Castel (-85 kg). Reste que la palme de la meilleure équipe est revenue à Maurice avec 13 succès. La concurrence sera sans doute encore plus redoutable lors de la prochaine édition le 15 décembre 2019 au même endroit. Eric Favre ayant déjà mentionné une éventuelle venue de culturistes arabes, européens et américains.


Les résultats

Juniors -23 ans: 1. Darren Suppanee (Mau) 2. Avinash Ujodha (Mau) 3. Mohamed Jahangeer (Mau)
Seniors -65 kg: 1. Kamlesh Lochun (Mau) 2. Noelino Perrine (Rod)
-70 kg: 1. Vicky Dunnessur (Mau) 2. Kendy Pooleea (Mau) 3. Javed Mohamedally (Mau)
-75 kg: 1. Reza Imrit (Mau) 2. Ritesh Beeharry (Mau) 3. Vincent Ablincourt (Réu)
-80 kg: 1. Rishley Coopoorasamy (Rod) 2. David Hurry (Mau)
-85 kg: 1. Thierry Castel (Rod) 2. Ganessen Sawmynaden (Mau) 3. Mathieu Legallant (Mau)
-90 kg: 1. Taysir Choychoo (Mau) 2. Emilien Agathe (Rod) 3. Robert Jolicoeur (Rod)
-95 kg: 1. Jimmy Reynald (Mau) 2. Stephane Berger (Fr)
-100kg: 1. Denis Ayen (Mau)
+100 kg: 1. Javed Dilloo (Mau)
Overall et Best of the Best: 1. Denis Ayen 2. Kamlesh Lochun 3. Jimmy Reynald
Masters +40 ans: 1. Anand Koylash (Mau)
+50 ans: 1. Patrick Virginie (Mau) 2. Pierrot Bigey (Réu) 3. Reaz Ully (Mau)
+60 ans: 1. Sylvain Lily 2. Chimaduth Julloo (Mau)
Overall: Anand Koylash
Men’s Physique -1 m 78: 1. Judex Bégué (Mau) 2. Warren Meunier (Rod) 3. Mathieu Marie-Jeanne (Mau)
+1 m 78: 1. Guillaume Sam-Long (Réu) 2. Jean-Philippe Ravina (Mau) 3. Vincent Dada (Mau)
Overall: Judex Bégué
Miss Bikini -1 m 63: 1. Ana Dimitrescu (Fr) 2. Laurie Grande Oreille (Mau) 3. Isabelle Mertro (Réu)
+1 m 63: 1. Zohra Ellapen (Mau) 2. Caroline Desvaux (Réu) 3. Raisa Hoareau (Réu)
Overall et Best of the Best: Ana Dimitrescu
Miss Figure: 1. Pascaline Mussard (Réu) 2. Carinne Jeewooth (Mau) 3. Deborah Maillot (Réu)