CUREPIPE : Les barrières devant la salle des fêtes enlevées

Les barrières situées devant la salle des fêtes de Curepipe ont été enlevées jeudi après-midi afin d’alléger le trafic dans le centre ville. Le Watchman Quarter et les barrières automatiques se trouvant eux devant la mairie ne seront cependant pas supprimés, la motion ayant été rejetée mercredi lors de la réunion du Conseil.
La circulation dans le centre ville de Curepipe devrait être plus fluide avec la suppression des barrières se trouvant devant la salle de fêtes jeudi après-midi. « Cette décision a été prise par le conseil mercredi », explique le maire Mario Bienvenu. Ce sont les Curepipiens qui avaient par ailleurs fait cette demande.
Les barrières situées devant la mairie ne seront quant à elles pas enlevées. Celles-ci avaient été installées en vue de « contrôler les véhicules qui circulent et se stationnent dans cette artère destinée aux membres et personnel de la mairie de Curepipe ».
Éric Guimbeau, leader du Mouvement Mauricien Social Démocrate (MMSD), avait d’ailleurs évoqué la suppression de ces barrières en présentant son programme lors des dernières municipales. Pour lui, cette mesure limitait les mouvements des Curepipiens dans le centre ville. Mario Bienvenu, élu sous la bannière de l’aigle, avait laissé entendre lors de son premier conseil que la suppression des barrières figurait parmi ses priorités.
Du côté de l’opposition, la suppression des barrières devant la salle des fêtes est favorablement accueillie. Ils avancent cependant qu’il est nécessaire de mettre en place une série de réglementations en vue d’assurer la sécurité des automobilistes. Ananda Rajoo a demandé à ce que l’emplacement de l’aire de stationnement situé à la Queen Elizabeth Avenue soit revu. Pour l’ex-maire de Curepipe, une limite de vitesse devrait être imposée dans cette zone. Il propose aussi que les structures mises en place – barrières automatiques et Watchman Quarter – devant la mairie soient transférées à la rue Test de Buch. Ce projet aurait coûté environ Rs 250 000 à la municipalité.