Mairie de Curepipe

Une réunion du Conseil municipal de la ville de Curepipe s’est tenue le 28 février rassemblant le maire ainsi que les conseillers de la ville. Les conseillers sont ainsi venus avec une motion afin de régulariser davantage la vente de boissons alcoolisées. Ils soutiennent que la solution est d’imposer une licence aux commerçants.

Après le rapport des consultants de la société Desai & Associates, le maire Hans Marguerite a annoncé que les travaux de rénovation de l’hôtel de ville de Curepipe débuteront en juin. La société Desai & Associates était chargée de l’évaluation de l’état de l’hôtel de ville et de dresser un bilan de ce bâtiment, en ruines depuis plusieurs années.

Durant cette réunion, les conseillers ont également fait état des différents problèmes d’ordre infrastructurel de la ville de Curepipe, dont le terrain, football, les pylônes électriques ou encore le parking de la mairie. D’ailleurs, la conseillère PMSD Nathalie Gopee a fait part de sa colère face à l’état déplorable de la cour de la Mairie qu’elle décrit comme « honteux ». Le conseil s’est aussi attardé sur l’accentuation en ce qui concerne la vente de boissons alcoolisées aux mineurs, jugée « critique ».

Le maire Hans Marguerite a salué tous les élus pour le travail accompli : « Nous arrivons à une phase historique pour le 50e anniversaire de l’Indépendance du pays. Curepipe a beaucoup changé en termes d’infrastructures, de commerces et sur le plan social. Il reste cependant énormément de travail à faire pour les citoyens en 2018. »