L’équipe cycliste au complet en compagnie du ministre Toussaint après une séance d’entraînement samedi matin

Comment se faire une place parmi les pros ? C’est ce que doivent se demander Alexandre Mayer, Aurélie Halbwachs, Christophe et Grégory Lagane lorsqu’ils aborderont leur premier jour de compétition ce mardi 10 avril avec l’épreuve du contre-la-montre.

Alors que la course en ligne sera pour samedi matin. Depuis qu’ils se sont installés au village des Jeux, les cyclistes mauriciens sont ceux qui sont les premiers debout. Pour cause, leurs séances d’entraînement commencent à partir de 6h dans les rues de Gold Coast, suivi par une voiture offi cielle des Jeux dans laquelle se trouve le mécano, Mervin Bignoux, qui à l’œil sur tout. Pas d’entraîneur, mais le Français Michel Thèze n’est pas loin. L’entraîneur national suit ses poulains de très prés depuis Maurice et chaque jour le bilan de la journée est décortiqué. Fini la théorie et bienvenue à la pratique aujourd’hui au Currumbin Beachfront, le site choisi par les organisateurs de ces Jeux pour la course en ligne et le time trial. Une épreuve qui se jouera sur 25 km et qui commence très tôt pour les hommes. Le départ sera donné 4h du matin pour les hommes et 8h45 pour les dames (heure de Maurice).

Face à Marc Cavendish

Hier, lorsque nous avons rencontré les cyclistes, ils étaient sans une once de stress à 24h de leur entrée dans le bain. « On est assez détendus. Depuis notre arrivée, nous travaillons tous les matins selon le programme établi. On est prêts pour cette aventure », souligne Alexandre Mayer, qui fait figure de leader dans cette épreuve en absence de Yannick Lincoln.

« Tous les bicyclettes ont prêts et les vérifi cations effectuées. On a hâte que la compétition commence », dit pour sa part le mécano de l’équipe mauricienne. En effet, pour réussir sur ce parcours très rapide, il faut être très costaux. Car en face, les professionnels anglais, sud-africain et australien, homme et dames, sont de la course. « Nous allons donner le meilleur de nous-mêmes. Nous sommes une équipe jeune, encore à la recherche d’expérience, et face aux professionnels avec des années d’expérience, nos chances sont très minimes. Mais nous allons nous battre », martèle Alexandre Mayer. Un état d’esprit positif encourageant, même en vérité cette épreuve risque de laisser des traces dans les jambes des Mauriciens. Dans cette épreuve du contrela-montre, ils seront face à un certain Marc Cavendish (île de Man), à Cameron Meyer (Australie) ou encore Adam Blythe, de l’équipe anglaise.