Dylan Redy (dr.) et Alexandre Mayer auront un week-end chargé

Deux coureurs mauriciens s’engagent, à partir d’aujourd’hui, au Tour de la Manche, en France. Cette course à étapes, qui se déroulera jusqu’à dimanche, ne s’annonce guère de tout repos pour Dylan Redy et Alexandre Mayer, tous deux défendant les couleurs de la Team Fybolia-Locminé.

Cette épreuve, inscrite au calendrier de la Fédération française de cyclisme (FFC), est classée dans la catégorie élite nationale dans l’Hexagone. Une épreuve longue de cinq étapes, dont le point fort sera la journée de vendredi, où les coureurs devront effectuer deux épreuves.

En effet, après 167 km sur le vélo pour l’étape du jour, place à la longue journée de vendredi (demain), où Alexandre Mayer et Dylan Redy auront à effectuer deux sorties, l’une de 77 km et l’autre de 96, 5 km, avant de boucler la journée.

Samedi, l’étape du jour sera longue de 162 km, avant de laisser la place, dimanche, à l’ultime épreuve, qui sera disputée sur 143,5 km.

Le club breton s’était par ailleurs aligné sur les Boucles Sérentaises, une course de 128,6 km. Les deux Mauriciens, engagés sur l’épreuve, ont connu des fortunes diverses. D’abord, Alexandre Mayer, seulement 48e au terme de la course, à plus de deux minutes d’Adrien Lagrée, de la formation Sojasun Espoir-ACNC), qui a lui-même devancé Nicolas David (VC Pays de Lorient) et Alexis Pierre (ES Torigni).

De son côté, Dylan Redy n’a pu terminer l’épreuve, ayant imprimé un train d’enfer pendant la course, se faisant lâcher à l’entame des derniers kilomètres.

Par ailleurs, il faut souligner que le DTN Michel Thèze devrait, selon ce qui a été annoncé la semaine dernière, revenir à Maurice pour superviser la Pina Colada Classic, qui se tiendra ce week-end. C’est à la suite de cette épreuve que la sélection finale pour les JIOI (19-28 juillet) à Maurice devrait être annoncée.

Pour en revenir à l’épreuve, elle verra les coureurs s’élancer pour un contre-la-montre individuel, longue de 10 km, samedi. Ensuite, dimanche, place à la course en ligne, sur des distances variant entre 35 et 81 km. Le point d’orgue de ce week-end sera l’ascension de Chamarel, qui devrait désigner le futur vainqueur.