CYCLISME — L'APRÈS TOUR DE MAURICE 2017  : « Olivier Lecourt a confirmé » selon Michel Thèze

Michel Thèze a noté la progression du coureur du GSC Blagnac

Le DTN Michel Thèze jette un regard plus que positif sur la victoire d’Olivier Lecourt sur le Tour de Maurice 2017. Pour le Français, le coureur a évolué un cran au-dessus du lot, gérant son effort comme un patron et s’imposant comme un des porte-drapeaux de la nouvelle génération.
« On a finalement refait ce que nous avons fait au Tour de La Réunion », explique le DTN. Il a ainsi indiqué que l’équipe mauricienne a fait la course au lieu de la subir. « Il fallait dominer les étapes. Les garçons l’ont fait. » Abordant la victoire d’Olivier Lecourt, Michel Thèze dira que le succès du coureur est venu de la progression qu’il a enregistrée depuis qu’il a posé ses valises en France. « Je connaissais déjà Olivier. Là, il a confirmé tout le bien ce qu’on pensait de lui. »
En fait, Olivier Lecourt a laissé une bonne impression sur le DTN. « Cela confirme que la progression se fait en effectuant des courses plus dures. » Le coureur, qui a signé au terme des six étapes sa première victoire majeure, est donc venu confirmer que sa progression n’est qu’une suite logique de son parcours. « Ce n’est pas une surprise. Il a seulement passé un nouveau cap. Il s’est étalonné depuis qu’il est en France »¸ ajoute Michel Thèze.
Pour lui, l’objectif — une victoire au général — a été atteint. « C’était une bonne semaine. On voulait gagner des étapes. On remporte également d’autres maillots (ndlr : à points, à pois, classement par équipes). C’est la preuve que l’équipe est homogène. » En somme, la prestation d’Olivier Lecourt est due au fait que la sélection mauricienne a aligné plusieurs candidats au sacre final. « Peu d’équipes avaient des athlètes du même niveau. Nous avions cet avantage. Ils ne savaient plus qui surveiller. Ce qui confirme qu’il est intéressant d’avoir des coureurs d’un même niveau sur des courses à étapes. »
Un seul bémol cependant pourrait obscurcir le tableau. L’opposition, si elle a été présente, n’a que très rarement mis à mal la domination mauricienne. « C’est vrai que nous aurions souhaité quelque chose de plus soutenu. Mais ce qui est facile de l’extérieur ne l’est pas forcément de l’intérieur », rappelle Michel Thèze.
Pourtant, il souhaite avant tout que la victoire d’Olivier Lecourt, qui a succédé au Sud-Africain James Tennent au palmarès, serve d’exemple à la génération montante. « Ils doivent comprendre qu’il y a encore du chemin à parcourir. Et que ce chemin ne sera pas forcément très facile. Mais c’est rassurant qu’on ait atteint les objectifs que nous nous sommes fixés. »
Maintenant que le Tour de Maurice est fini, la sélection mauricienne a désormais les regards braqués sur le Rwanda, où elle disputera pour la première fois de son histoire le Tour du Rwanda. « Une autre paire de manches », admet le Français, qui voit là une « occasion de se tester. » Mais il se veut rassurant. « L’équipe est jeune. Il y a encore une marge de progression. Elle ne viendra pas tout de suite. Il faudra être patient pour voir les premiers résultats », conclut Michel Thèze.