CYCLISME—TOUR DE LA RÉUNION 2017: Les coulisses d’une victoire

La victoire de Christopher Lagane au récent Tour de La Réunion a inspiré Samuel Malka, qui a compilé tous les moments forts de la course en un documentaire de vingt-cinq minutes environ. Samedi, quatre des cinq coureurs présents à l’île sœur, le DTN Michel Thèze, l’entraîneur national José Achille et les parents des cyclistes se sont rencontrés à la branche de la Mauritius Commercial Bank de Trianon pour suivre en avant-première la projection du documentaire, intitulé « Un Tour d’espoirs ».
On y découvre en fait des aspects inconnus de la vie de la sélection nationale, qui porte les couleurs de la Team MCB. « Des valeurs d’esprit d’équipe, comme celles que nous défendons au sein du groupe », a insisté Raoul Gufflet, adjoint au CEO de l’institution bancaire. Ainsi, au gré des minutes qui passent, on y voit Christopher Lagane s’emparer du maillot jaune, puis bâtir son succès au fil des étapes. Seul point noir : cette petite explication à l’arrivée de la septième étape entre le maillot jaune et son frère Grégory. Insuffisante toutefois pour ébranler l’état d’esprit qui animerait jusqu’à la fin le groupe.
Truffé d’anecdotes — comme cet épisode où Christopher Lagane parle des fameuses pâtes de Marie, la gérante du Foyer Lagourgue dans les hauteurs de Saint François —, ce film se veut avant tout une reproduction fidèle de la vie du groupe pendant le Tour de La Réunion.
Michel Thèze, qui a supervisé l’équipe, revient sur ces moments. « Ce n’était pas tous les jours facile. Au contraire, ils ont vécu des moments très difficiles. Mais ils s’en sont sortis comme des chefs », commentait le DTN. Comme cette chute d’Alexandre Mayer, qui aurait pu le priver de la suite des réjouissances. Mais la kinésithérapeute a fait un gros travail pour le remettre sur pied.
En effet, la Team MCB est arrivée à La Réunion en inconnue, mais dans la ligne de mire des autres formations. « C’est le travail collectif qui vous a permis de vous en sortir. » Pourtant, malgré la victoire, il se permet une petite piqûre de rappel. « Il vous a fallu avoir une part de réussite nécessaire à la victoire. Maintenant, on nous attend et on nous demande de confirmer. »
Fidzerald Rabaye, le gros moteur du groupe, a lui aussi expliqué son rôle. « Je l’emmène jusqu’au km 50 et je récupère pour la suite », sourit-il. Et, forcément, à l’issue de la projection de ce documentaire inédit sur la sélection de Maurice, les commentaires pleuvent. Jean-Philippe Lagane, père de Christopher et Grégory Lagane, et vice-président de la FMC, minimise son rôle. « Je n’ai fait que les accompagner quand ils étaient jeunes. Aujourd’hui, ils pratiquent leur passion. »
Raoul Gufflet a salué, à l’issue de la projection, la maturité que les coureurs ont acquise au terme de la semaine. « Vous avez pris conscience de ce qu’il vous fallait pour être une équipe. Il ne s’agit pas seulement ici des coureurs, mais des entraîneurs et de tout l’encadrement. »
Le mot de la fin est allé à Michel Thèze. Des mots forts, mais justes. « Peu importe où vous irez, quel que soit votre niveau, ce film va rester. » En effet, ce film, le premier du genre sur la sélection mauricienne, restera gravé comme celui qui aura immortalisé la victoire d’un groupe qui a su faire front contre l’adversité.
Le documentaire est visible à l‘adresse suivante : https://youtu.be/RQQ_UVpoO64.