Le Tour de La Réunion a connu son dénouement dimanche dernier avec le sacre du Réunionnais Jean-Denis Armand au classement général. Le coureur du vélo club de sainte-Marie a été tout simplement intraitable depuis le début de la compétition. C’est Arnaud Gleizes qui a par ailleurs remporté la dernière étape, à savoir le traditionnel circuit du Port (84 km). La sélection mauricienne a fait pâle figure, eux qui ont eu la vie dure en terre réunionnaise.
Jean-Denis Armand a décroché dimanche dernier le 68e tour cycliste de La Réunion. A 25 ans, le Réunionnais a conservé jusqu’au bout son maillot jaune acquis jeudi dernier lors de la 4e étape à Sainte-Suzanne. Le coureur du vélo club de Sainte-Marie n’a pas pu être rattrapé au classement général par Sébastien Elma lors de l’ultime étape organisée au Port. Le membre du SMVC succède à un autre coureur de l’île, Lorenzo Manzin. Le Panonais est actuellement professionnel auprès de la FDJ. « JDA », lui, devrait bientôt s’envoler vers la Belgique pour sa future carrière pro.
C’est Arnaud Gleives qui s’est octroyé la dernière étape en 1h59:35, à une moyenne de 42 km/h. Julien Loubet et Bertrand Soubadou sont venus compléter le podium. Armand a pris la quatrième place, lui qui a parcouru les 650 km du parcours général en 15h34:35, soit 45 secondes de mieux qu’Elma (15h35:20). La troisième place est revenue à Enric Lebars, qui a terminé à cinq minutes et treize secondes du duo de tête. En ce qu’il s’agit des cinq Mauriciens engagés sur le Tour de La Réunion, ils n’ont tout simplement pas été à la hauteur des espérances. Michael Khedoo a été le mieux classé (56e) avec un temps total de 16h52:41, soit à, tenez-vous bien, 1h18:06 du vainqueur. Aberrant. Ritesh Choytun a pris la 63e place en 17h03:53, à 1h29:13 d’Armand alors que Mike Chong Chin est 71e (17h20:48). Yoan Pirogue pointe pour sa part à la 73e place, à 1h47:22 du leader au classement général. Jordan Lebon avait pour sa part abandonné.
Bien évidemment, nous le savions tous que la compétition allait être très dure pour nos locaux. Mais il faut notamment faire ressortir qu’ils ont été à la ramasse, on dirait qu’ils n’ont pas existé. Et dire que le premier Mauricien ne pointe qu’à 1h18:06 du vainqueur. C’est de très mauvais augures surtout en vue des Jeux des Îles programmés pour l’année prochaine sur le sol réunionnais. Se dirige-t-on vers une débâcle ? L’entraîneur national, José Achille, aura toutefois à rectifier le tir au plus vite car il devra s’appuyer sur une équipe beaucoup plus compétitive s’il veut éviter qu’une telle déconvenue ne se reproduise.
Cette gifle monumentale ne vient que confirmer une chose. Yannick Lincoln est indispensable à la sélection mauricienne. Certes, il aurait certainement eu du mal face aux forces en présence mais le sextuple vainqueur du Tour de l’île n’aurait toutefois pas accusé autant de retard sur le vainqueur. À noter qu’il n’avait pas pu participer à la compétition en raison de ses obligations professionnels tout comme Steward Pharmasse. Ce dernier, en excellente forme également, aurait apporter beaucoup à la sélection lui aussi. La sélection nationale devra vite se remobiliser car l’heure est bien évidemment à la remise en question.