CYCLISME—TOUR DE MAURICE 2017: Dans le rétro...

Le Tour de Maurice s’est achevé dimanche avec la victoire de Mauricien Olivier Lecourt. Ce dernier, qui a pris le maillot jaune au terme du prologue mercredi dernier, s’est imposé comme le patron de cette édition 2017. À bien y voir, son sacre n’a souffert d’aucune contestation. Retour sur les éléments d’une semaine sur les routes.

Le prologue
Le retour de cette épreuve inaugurale a été salué par plusieurs coureurs, dont le Français Guillaume Gaboriaud. Disputé sur 2,7 km, il a favorisé la victoire d’Olivier Lecourt, qui a pris le jaune pour trois petites secondes sur Gaboriaud.

La première étape
Yannick Lincoln ne va pas l’oublier de sitôt. Initiateur d’un coup de bordure dès les 25 premiers km de la journée dans le Nord, le Mauricien sera à la fête à l’arrivée, avec une victoire d’étape. Coup dur cependant pour la sélection mauricienne, qui perd au cours de cette journée Christopher Lagane, victime d’une panne mécanique. Une situation que le coureur a toutefois bien gérée. « Cela m’a permis de voir ce que mes coéquipiers ont enduré au Tour de La Réunion », nous a-t-il dit dimanche.

La deuxième étape...
...ou la journée sud-africaine. Tout le monde s'attendait à une démonstration des Sud-Africains de la Pro Touch. Mais personne n'aurait parié un kopek sur eux, alors qu'ils avaient perdu du temps la veille, dans la montée de La Nicolière. Sauf que Pieter Seyffert et Myles Musschenbroek, aidés par Alex Pavlov (North Cliff Cycles), ont tenu la dragée haute. Résultat : une victoire d'étape pour Musschenbroek, un maillot de la combativité pour Pavlov et une belle échappée pour Seyffert.

La journée de vendredi
Une journée, deux étapes. Olivier Lecourt a tout contrôlé. Le matin au contre-la-montre, il s'est contenté d'une deuxième place, alors que Gaboriaud terminait à la troisième place de l'épreuve, à une seconde du maillot jaune. L'après-midi, on a assisté à un petit show d'Olivier Lecourt dans la montée de Fantaisie. D'une part, cette étape a été marquée par le numéro de Seyfertt, définitivement l'un des plus combatifs de ce Tour et, d'autre part, par la remontée du maillot jaune, alors que le fuyard avait pris quelques libertés en route vers Fantaisie. Et la victoire d'étape pour Lecourt, qui s'offre du même coup un deuxième succès, avec la manière cette fois.

La cinquième étape
Le jour le plus long, la journée la plus dure à bien des égards. Les organismes ont été marqués et il fallait encore passer trois bosses — Chamarel, Plaine Champagne, Bassin Blanc —, avant d'atteindre l'arrivée. Certains l'ont fait. D'autres pas. Finalement, ce sera Yannick Lincoln qui enlèvera la victoire d'étape, devant Olivier Lecourt. Guillaume Gaboriaud sera trop juste pour cette journée.

La sixième étape
Gaboriaud peut enfin savourer une victoire ! Le Français, qui a joué de malchance à chaque fois, peut s'envoler tout seul et ramène un bouquet à la maison. Il dira d'ailleurs que c'est un bon Tour, lui qui terminera celui-ci à la troisième place. « Je voulais vraiment une victoire d'étape. Et en plus, je monte sur le podium du Tour cette année », ajoute-t-il. À l'arrivée, Olivier Lecourt est sacré avec 1'16 d'avance sur Yannick Lincoln et 5'40 sur Gaboriaud. Outre le jaune, il enlève le classement de la montagne et le classement à points. La sélection mauricienne remporte pour sa part le classement par équipes. On notera, au passage, le maillot vert de Pieter Seyfertt, toujours aux avant-postes sur les sprints intermédiaires, le maillot rose de Steward Pharmasse (classement masters) et le maillot blanc de Mitchell Elliot.