CYCLISME — TOUR DE MAURICE, 6E ET DERNIÈRE ÉTAPE: Olivier Lecourt en route pour le sacre

Aujourd'hui à partir de 10h30

Place aujourd'hui à l'ultime étape de la 36e édition du Tour de Maurice cycliste, qui connaîtra son dénouement comme chaque année au Plaza. Les coureurs rouleront en caravane jusqu'à Ébène en passant devant la station de police de Rose-Hill où aura lieu le départ réel. Ils auront alors à parcourir 11 fois le circuit prescrit, lequel changera après le onzième tour.
C'est le Mauricien de 24 ans, Olivier Lecourt de Billot de la Team Maurice-MCB qui demeure le solide leader, et ce, depuis le prologue de mardi. Le coureur n'a d'ailleurs plus quitté ce maillot depuis. Il est talonné par son coéquipier et fidèle lieutenant de ce Tour, Yannick Lincoln (34 ans), recordman de victoires (six) glanées en 2005, 2007, 2011, 2012, 2013 et 2014. Mais force est de constater que Lincoln, considéré comme beaucoup comme l'un des meilleurs coureurs de l'île, a déjà passé le flambeau. « J'ai déjà gagné six tours de Maurice. Je ne pense pas que cela changera quelque chose à ma vie si j'en remportais un de plus actuellement. Je suis au service de toute l'équipe et j'ai envie qu'on remporte la victoire. Nous n'allons pas nous déconcentrer même si le plus dur a été fait. Nous devons aller jusqu'au bout », a fait ressortir le deuxième au classement général.
L'entraîneur national, José Achille, estime que ce circuit comporte des pièges. « Ce n'est pas aussi évident que cela en a l'air. Les 11 tours du circuit sont difficiles à négocier et il faudra faire preuve de vigilance dans les virages. Toutefois, je vois mal comment le titre pourrait échapper à Olivier Lecourt de Billot car le plus dur a été fait. Il faudra rester professionnel jusqu'au bout et éviter de tomber dans la facilité ».
Pour le Directeur Technique National (DTN), Michel Thèze, la messe est dite : « Je pense que les carottes sont cuites. La Team Maurice-MCB a maintenant un boulevard devant elle. Le but sera bien évidemment de terminer en beauté et franchir la ligne d'arrivée au Plaza en toute sérénité. Dans ce sport, je pense que tout peut arriver, mais, à ce stade, les locaux ont vraiment assuré. Il faudra certainement éviter les crevaisons ou les chutes qui pourraient faire perdre un temps considérable, mais dans l'ensemble, je suis très confiant », a-t-il confié. En effet, après une main mise sur le peloton depuis le début du Tour, on voit mal comment la Team Maurice-MCB pourrait perdre lors de cette dernière journée. Olivier Lecourt de Billot est bien placé pour remporter son premier Tour de Maurice et succéder ainsi au Sud-Africain James Tennent.

Le programme
Itinéraire : Ébène - TD - Jonction Nouvelle Route - TD - Vers Autopont Bagatelle - TAD - MBC - TAD - Fly Over Réduit - TAG - Ébène (11 fois le tour du circuit)
Après le 11ème tour, TD vers Easy Way - TAD Vandermersch - Rond Point Beau-Bassin - TAG - vers le Plaza


5E ÉTAPE, HIER: Yannick Lincoln s'adjuge la victoire d'étape
C'était l'étape la plus attendue de cette 36e édition du Tour de Maurice cycliste, avec 118,8 km à se mettre sous les dents pour les coureurs. Au programme : trois ascensions et une arrivée à l'entrée de Ganga Talao (Grand-Bassin). C'est Yannick Lincoln qui a remporté la victoire dans le temps de 3 heures, 10 minutes et 56 secondes devant son coéquipier Olivier Lecourt de Billot, qui a terminé dans le même temps. Ce dernier, confortablement installé dans le fauteuil de leader au classement général, compte désormais 1 minute et 30 secondes d'avance sur son plus proche poursuivant, à savoir son fidèle lieutenant Lincoln.
Le départ a été donné au Cascavelle Shopping Mall. De là, les coureurs ont emprunté les routes de l'Ouest avant de commencer l'ascension de Chamarel, pour ensuite s'attaquer à Plaine Champagne. D'ailleurs, l'itinéraire était le suivant : Cascavelle – Tamarin - Case Noyale – Église de Case Noyale – TAG – Chamarel – TD – Plaine Champagne – Pétrin – TAD – Grand Bassin - La Flora – TAG vers Beau Climat – TAD Wireless Rose Belle – TAD Vers RP Gros Bois - TAD vers Omnicane – l'Escalier – Batimarais – Rivière des Anguilles – TAG vers Souillac – TAG Riambel – St Félix – Riv des Galets – TAD vers Montée Gaston – Chemin Grenier – TAG vers Chamouny – Bassin Blanc Sommet – Pétrin – TAD vers Grand Bassin.
Cinq coureurs prirent la poudre d'escampette dès le début de la course. Il s'agissait d'Olivier Lecourt de Billot, Yannick Lincoln, Christopher Lagane, le Français Guillaume Gaboriaud et le Sud-Africain Mitchel Elliot. Ce petit groupe comptait trois minutes d'avance sur le peloton à la montée de Chamarel. Mais après 50 km de course, Gaboriaud (Faucon Flacq SC-KFC) et le jeune vainqueur du Tour de La Réunion, Lagane, allaient accuser le coup, et ils n'arriveraient plus à tenir le rythme imprégné par les trois autres coureurs qui allaient faire cavalier seul.
Toutefois, après 70 km de course, il se passa une chose étrange, puisque les trois cyclistes se trompèrent de route et durent par la suite rebrousser chemin. Ils ont manqué le virage en direction de Camp Diable et se sont dirigés vers Rivière-des-Anguilles. Heureusement pour eux, ils n'ont pas été rattrapés par la vadrouille. N'avaient-ils pas été informés plus tôt que l'itinéraire avait changé ? Comment se sont-ils retrouvés dans cette situation ? Heureusement que, derrière, les autres coureurs n'ont pas fait la même erreur. Sinon, les responsables de l'organisation en auraient pris pour leur grade. L'on retiendra également qu'à hauteur de Tyack, un policier a fait un accident. Voulant libérer le passage pour que les cyclistes puissent passer, il a malencontreusement fait une chute de sa motocyclette et s'est retrouvé à terre. Heureusement, il a pu se relever.
En ce qu'il s'agit des coureurs, Elliott, Lagane et Lecourt de Billot ont continué sur leur lancée, mais dans la dernière ligne droite, les deux Mauriciens ont fait la différence dans la dernière montée de Bassin-Blanc pour filer vers la ligne droite finale. Yannick Lincoln s'est adjugé la victoire d'étape. À 24 ans, Olivier Lecourt avait une revanche à prendre. Remplaçant de dernière minute à la suite du forfait de Grégory Lagane, il n'était pas forcément attendu au tournant. Et pourtant, il a été plus qu'impressionnant tout au long des étapes.
« Cela faisait un moment déjà que j'avais envie de courir avec la sélection nationale, mais je n'avais pas encore eu cette chance. Autant dire que la première aura été la bonne pour moi. J'avais envie de prouver ce que je valais. Merci à mes détracteurs. Je sais que beaucoup de personnes à Maurice doutaient de mes capacités d'autant que je n'étais pas au pays. Mais je pense avoir montré l'étendue de mon talent », a souligné le porteur du maillot jaune.


Les résultats
5e étape

1. Yannick Lincoln (MRI-MCB) 3h10:36; 2. Olivier Lecourt de Billot (MRI-MCB) m.t; 3. Mitchell Elliott (Team Pro Touch) à 1'55; 4. Christopher Lagane (MRI-MCB) à 4'26; 5. Guillaume Gaboriaud (FFSC-KFC) à 5'15; 6. Myles Musschenbroek (Team Pro Touch) à 6:01; 7. Jaco Cronje (Clover Bertmed), à 7'50; 8. Luc Castel (Vélo Club de l'Ouest) à 8:00; 9. Matthew How (PSC-Winner's) m.t; 10. Martin Freyer (UCT Cycling Team) m.t
Classement général
1. Olivier Lecourt de Billot (MRI-MCB) 11h21:10; 2. Yannick Lincoln (MRI-MCB) à 1'30; 3. Guillaume Gaboriaud (FFSC-KFC) à 7:09; 4. Myles Musschenbroek (Team Pro Touch) à 9:25; 5. Mitchell Elliott (Team Pro Touch) à 10'35; 6. Martin Freyer (UCT Cycling Team) à 12'38; 7. Alexandre Mayer (MRI-MCB) à 14'26; 8. Matthew How (PSC-Winner's) à 15'13; 9. Jaco Cronje (Clover Bertmed) à 15'48; 10. Johannes Willm (RSV Team-Me) à 19:01


Déclarations
OLIVIER LECOURT DE BILLOT (MAILLOT JAUNE): « Nous sommes arrivés en conquérants à Grand-Bassin »
« Nous nous devions de prendre nos responsabilités. L'objectif était de terminer sur le podium ensemble, tous les trois, c'est-à-dire, moi, Yannick Lincoln et Christopher Lagane aujourd'hui (NdlR : hier). Mais Guillaume Gaboriaud a été très costaud et il est venu se joindre à la fête. Il fallait donc trouver la bonne tactique pour qu'il saute. C'est ce qui s'est produit à Plaine Champagne, où nous avons fait la différence. Mais dommage pour Christopher (Lagane), qui aurait mérité un meilleur sort puisqu'il a perdu du terrain. À hauteur de Bassin-Blanc, le Sud-Africain Mitchell Elliot s'est fait déposer par Yannick (Lincoln) et moi. Yannick a bien imprimé le tempo et, au final, nous sommes arrivés en conquérants à Grand-Bassin. Ce fut une bonne journée. Certes, il ne reste qu'une étape encore, mais j'estime que nous sommes plus que bien placés pour l'emporter. Le but sera de conserver le maillot jaune. Je serai vigilant jusqu'au bout. La sérénité est là ».

YANNICK LINCOLN (2E AU GÉNÉRAL): « J'aurais préféré qu'on soit trois Mauriciens devant »
« Comme je m'y attendais, c'était une étape très dure. Il fallait être costaud pour gagner et nous avons cet avantage de connaître le parcours. La tactique était que Christopher (Lagane) imprègne son pas le plus relevé pour faire la différence. Nous voulions assommer la concurrence en faisant la passe de trois à l'arrivée à Grand-Bassin. Nous avions les arguments nécessaires pour y arriver. Mais j'ai été particulièrement surpris par Guillaume Gaboriaud, qui est parvenu à tenir le rythme. Il fallait alors élaborer une tactique et nous avons convenu qu'il éprouverait des difficultés dans la descente de Bassin-Blanc tout comme le Sud-Africain Mitchell Eliott. Si Gaboriaud n'a pas été en mesure de tenir le rythme, le Sud-Africain a été très accrocheur. Mais nous avons trouvé la parade et, à la montée de Grand-Bassin, il ne pouvait plus nous suivre. J'aurais bien évidemment préféré qu'on soit trois Mauriciens devant et cela aurait été d'autant plus sympa pour Christopher (Lagane) s'il avait remporté la victoire. Mais il y a des choses qu'on ne peut pas prévoir. Pour ma part, je suis très content que la Team Maurice-MCB conforte son rang et je suis aussi très heureux pour le maillot jaune, Olivier Lecourt de Billot. »

JOSÉ ACHILLE, ENTRAÎNEUR NATIONAL: « Mission accomplie »
« L'équipe est solide. Elle a bien respecté les consignes et a fait le boulot comme il a été convenu. Yannick a mis le paquet. Il a fait preuve de beaucoup de maîtrise et ce n'est un secret pour personne qu'il demeure un coureur très complet qui a bien porté ses coéquipiers. J'avais déjà dit plus tôt que cette étape allait être le juge de paix de ce Tour de Maurice. C'est Olivier Lecourt de Billot qui endosse actuellement le maillot jaune, et, sauf énorme revirement de situation, qui selon moi n'arrivera pas, c'est bien lui qui sera couronné demain au Plaza. La Team Maurice/MCB a fait le plus dur. »



Les maillots distinctifs
Maillot jaune (premier au classement général) : Olivier Lecourt de Billot (Team Maurice/MCB)
Maillot bleu (premier au classement à points) : Olivier Lecourt de Billot (Team Maurice/MCB)
Maillot à pois (premier au classement de la montagne) : Olivier Lecourt de Billot (Team Maurice/MCB)
Maillot vert (premier au classement des rushes) : Pieter Seyfertt (AfSud, Team Pro Touch)
Maillot blanc (meilleur jeune, moins de 23 ans) : Mitchell Elliot (AfSud, Team Pro Touch)
Maillot orange (meilleur régional de chaque étape) : Yannick Lincoln (Team Maurice/MCB)
Maillot rose (meilleur vétéran, 40 ans et plus) : Steward Pharmasse (FFSC-KFC)
Maillot rouge (le combatif de chaque étape) : Mitchell Elliott (AfSud, Team Pro Touch)
Casquette du Tour (meilleure équipe) : Team Maurice/MCB)


Résumé des étapes (Prologue, 1-4): La Team Mce-MCB au-dessus du lot
Tout a commencé le mardi 5 septembre avec le prologue du Tour de Maurice disputé hier sur la Montagne des Signaux. Au terme de l'ascension des pentes, sur 2,7 km, c'est Olivier Lecourt de Billot qui s'est retrouvé avec le maillot jaune. Premier Tour, première victoire d'étape, premier maillot jaune : voilà à quoi pourrait se résumer la participation du coureur de 24 ans. Il avait confié dans la foulée que cela faisait un moment qu'il voulait participer au Tour de Maurice. On a retrouvé Olivier Lecourt en tête du classement à point (15), devant Guillaume Gaboriaud (12) et Christopher Lagane (9). Finalement, la sélection de Maurice, en plaçant trois coureurs dans le Top 5, était en tête du classement par équipe. Lors de la première étape dans le Nord de l'île, c'est Yannick Lincoln qui s'est distingué devant ses deux coéquipiers Alexandre Mayer et Olivier Lecourt, dans le temps de 3h12'19. Ce dernier, après avoir géré sa course, a conservé le jaune, alors que Lincoln a quant à lui fait un bond en avant dans le classement. Il a démontré toute sa science de la course pour s'imposer au finish. Un regret toutefois, celui de ne pas avoir pu offrir la victoire à Alexandre Mayer, son coéquipier au sein du Moka Rangers SC-ENL et de la sélection de Maurice.
À l'occasion de la deuxième étape jeudi, c'est le Sud-Africain de la Team Pro Touch, Myles Musschenbroek, qui a été sacré au terme d'une longue échappée en compagnie de son coéquipier Pieter Seyfertt et son autre compatriote Alex Pavlov. Le vainqueur a tenu une moyenne de 41,73 km/h et un chrono de 2h36'08 pour rallier l'arrivée. Un coup de poker qui s'est avéré gagnant. La troisième étape, disputée vendredi matin, était un contre-la-montre individuel long de 13 km. C'est le Sud-Africain Ryan Harris, de la Team Pro Touch, qui a réalisé le meilleur chrono en 17 minutes et 08 secondes, soit une moyenne de 45.53 km/h (compte tenu des conditions climatiques défavorables). Harris a offert un deuxième succès d'étape à sa formation après celui de Myles Van Musschenbroek.
La deuxième place est revenue au maillot jaune, Olivier Lecourt de Billot, qui évoluait pourtant sur un vélo obtenu en emprunt. Il a bouclé le parcours en 17:37 (44.28 km/h) devant le Français Guillaume Gaboriaud (17:38). Dans l'après-midi, pour la quatrième étape, Olivier Lecourt de Billot s'est distingué en franchissant la ligne d'arrivée en premier à Fantaisie, signant par la même occasion son deuxième succès après le prologue. Cette étape longue de 75 km, dont le départ a été donné à La Chaumière, a été animée par le Sud-Africain Pieter Seyfertt, qui aura tout donné à l'avant pour la troisième fois sans être récompensé. Autant dire que ce dernier a vécu un Tour assez particulier. Il s'est toutefois consolé avec le maillot vert (Rush), celui du meilleur sprinter.