La 36e édition du Tour de Maurice cycliste a connu son dénouement dimanche dernier avec le sacre d’Olivier Lecourt de Billot. Le jeune coureur de 24 ans a confirmé qu’il était le patron de cette compétition. Quatrième l’année dernière et troisième cette fois-ci, le Français Guillaume Gaboriaud a remporté la sixième et dernière étape au Plaza, terminant 3e au général.
Olivier Lecourt de Billot succède au Sud-Africain James Tennent au palmarès, devenant par la même occasion le quatrième Mauricien à remporter le Graal après Eric Pitchen (1987), Patrick Haberland (1996, 1998) et Yannick Lincoln (2005, 2007, 2011, 2012, 2013, 2014). Considéré comme un outsider, il a prouvé grâce à sa volonté et son mental de fer que le travail finit toujours par payer. « C’est la plus grande victoire de ma carrière. Il y a tout un pays qui me regarde et, là, c’est la preuve que je suis prêt à représenter le pays. J’espère qu’on n’oubliera pas cette victoire », a-t-il déclaré.
Il faut dire qu’il a longtemps été considéré comme étant le vilain petit canard de la petite reine locale, lui qui n’était pas souvent au pays, effectuant son apprentissage en France. « La première aura été la bonne pour moi. J’avais envie de prouver ce que je valais. Merci à mes détracteurs. Je sais que beaucoup de personnes à Maurice doutaient de mes capacités d’autant que je n’étais pas au pays. Mais je pense avoir montré l’étendue de mon talent. »
À l’occasion de la sixième étape, les carottes étaient déjà cuites. Guillaume Gaboriaud, coureur du Faucon Flacq SC, et qui avait à coeur de remporter le Tour cette année, s’est contenté de la victoire d’étape. Costaud, le Français s’est distingué, bouclant les 75 km en 2h19:33, soit avec 2 secondes d’avance sur Van Musschenbroek et neuf sur Mayer. C’est dans la remontée entre Beau-Bassin et le Plaza que les choses se sont décantées. Gaboriaud, d’un poing rageur, a exprimé toute sa joie au moment de passer la ligne d’arrivée. « J’ai commencé à attaquer au départ, dès le premier faux plat. Avec le renfort de quatre coureurs à l’avant, je me suis dit que ça pouvait aller au bout. J’ai bien géré mon effort et fait la différence au bon moment. Je suis très content d’avoir remporté la victoire d’étape », a indiqué Gaboriaud.
Ce dernier reconnait d’ailleurs la supériorité de la Team Maurice-MCB. « Ce sont des coureurs complets. C’est une très belle équipe et c’était très difficile de rivaliser avec eux. On a tous l’envie de gagner le tour mais il faut aussi reconnaître la supériorité de nos adversaires », a soutenu le jeune coureur de 24 ans. En effet, la Team Maurice/MCB a démontré qu’elle était au-dessus du lot pour cette 36e édition. Olivier Lecourt a pris ses responsabilités dès le premier jour de course en remportant le prologue à la montagne des Signaux. Le maillot jaune n’a alors plus quitté ses épaules. Il n’a jamais été mis en difficulté, entouré par de solides coéquipiers que sont Yannick Lincoln, Christopher Lagane, Fidzerald Rabaye et Alexandre Mayer.