photo illustration

Le président du Collectif Urgence Toxida (CUT) tire la sonnette d’alarme : « Depuis quelques années, nous savons que de nouvelles substances comme l’ecstasy, le haschisch et la cocaïne ont déjà un certain marché à Maurice. »

« L’arrivée d’autres produits, nommément la cathinone synthétique et la méthamphétamine, de la famille des stimulants, corse la donne. Cela veut dire que nous allons avoir une nouvelle génération de toxicomanes. »

Il est rejoint dans son propos par Imran Dhanoo qui rappelle que « nous devons investir dans la formation du personnel médical, soignant et non-soignant, pour savoir comment aider ces victimes »