Maurice tient enfin sa première médaille d’or aux 8es Jeux de la Francophonie. L’attente valait la peine et c’est après une semaine de compétition que le Motherland a enfin retenti hier à Abidjan dans le volet jeunesse et la catégorie danse de création. C’est la troupe Les Frères Joseph qui a émergé avec Di Sel, une chorégraphie rendant hommage aux Salines de Tamarin qui ont fermé définitivement cette année.
Le groupe médaillé d’or était mené par Samuel Joseph. La compagnie Joseph avait décroché sa sélection francophone avec sa création Di Sel, après deux étapes préliminaires à Maurice. « C’est un hommage aux Salines. Nous sommes en train de perdre ce patrimoine et c’est une façon de le remettre au-devant de la scène en espérant que les gens prennent conscience de sa valeur inestimable… », avait confié ce même Samuel Joseph à Scope, en précisant clairement avant l’aventure ivoirienne que « nous visons le podium final à Abidjan. »
Le thème primé est une danse contemporaine d’environ quinze minutes « dans laquelle nous racontons ce mouvement unique et spécial que font les femmes en ramassant le sel. Nous avons imaginé cette création sur plusieurs rythmes, allant du séga au mouvement indien, en passant par l’Asiatique et d’autres facettes de notre culture », souligne le chef de file des Frères Joseph.
L’équipe médaillée d’or se compose de Samuel et Mathieu Joseph, Jérôme Mandarine et Curtis Ittoo, accompagnés de Kurty Geneviève ainsi que des musiciens Samuel Dubois, Kurwin Castel, Emanuel Descroches et Jeff Armand. Parmi les accessoires indispensables de Di Sel, les frères Joseph se sont servis de pas moins de quarante paniers et de brosses sur scène.
Dans un message adressé aux médaillés d’or, le ministre de la Culture, Pradeep Roopun, a indiqué que c’est avec joie et une grande fierté qu’il a pris connaissance de la victoire des frères Joseph. « J’ai eu l’occasion de les rencontrer dimanche lors de leurs répétitions. Je savais qu’ils avaient des chances de remporter la médaille d’or. Cette victoire est une fierté pour l’industrie créative mauricienne, une fierté pour toute la population. C’est la deuxième fois que Maurice remporte la médaille d’or dans la catégorie danse créative dans ces Jeux. En 2009 à Beyrouth, le SR Dance Group avait remporté l’or. » Le ministre Roopun a félicité personnellement Stephan Bongarçon, dont les frères Joseph sont les élèves.
Fait rarissime à ces Jeux de la Francophonie, trois troupes de l’océan Indien se sont classées parmi les cinq finalistes sur 20 pays. Soul City de La Réunion a décroché la médaille d’argent, alors que Tahala Compagny de Madagascar a été finaliste. La médaille de bronze est revenue au pays hôte, la Côte d’Ivoire.