Le collège Gaëtan Raynal a été plébiscité pour la libre sobriété de sa reconstitution d’une danse folklorique en bhojpuri. C’était samedi dernier au Centre culturel Indira Gandhi à Phoenix lors de la finale des danses folkloriques en bhojpuri organisée par le collège Hindu Girls.
Chaque danseuse de la troupe a restitué exactement l’art d’une époque révolue, marquée par la souffrance de nos ancêtres. La chorégraphe Nidhi Deerpaul a séduit par une danse qui redéfinit le passé et projette de nouvelles passerelles avec le présent. Ces jeunes filles ont conquis l’auditoire avec des mouvements mettant à vif ces sentiments auxquels chacune se voue, littéralement, corps et âme.
C’est avec raison que Vikram Jootun, le président de la Mauritius Film Development Corporation et également président du jury, a annoncé qu’il donnera la chance à un groupe de figurer dans l’un des films bollywoodiens qui sera tourné prochainement à Maurice. Un choix approuvé par Raveeta Salick-Peetumbur autre membre du jury.
La Mahatma Gandhi Secondary School de Flacq arrivée à la deuxième place et le Camp de Masque State College, troisième ont donné au bhojpuri une énergie nouvelle. Emportées dans leur élan, elles ont redéfini avec une approche à la fois familière et éblouissante, les contours du bhojpuri.
L’équipe gagnante était composée de Simran Rughoo, Simran Ramlowat, Yetka Joyram, Manvi Boodhun, Estelle Zama et Rakshita Seeboruth. Le public a aussi eu droit à une animation musicale signée Vasant Soopal et Kunal Hiralal.
Le Dr Sarita Boodhoo, la présidente du Bhojpuri Speaking Union et les membres du board de Hindu Girls ont procédé à la remise des prix aux gagnants.