La CID de Port-Louis Nord, sous la supervision du surintendant Shyam Bansoodeb, a interpellé deux suspects, Mohamad Sahoud Jokoo et Sheik Fazoula Jomeer, qui se sont fait passer pour des éléments de la brigade antidrogue afin de piéger un médecin. Ces derniers sont attendus aujourd’hui au tribunal de Port-Louis pour leur inculpation provisoire.

Dans une déposition consignée hier à la police, le médecin de 66 ans a rapporté que, vers 19 h samedi, il se trouvait au volant de sa Kia grise rue Edgar Laurent, à Port-Louis, et partait rencontrer un de ses collègues, qui exerce à la City Clinic de Plaine-Verte, lorsqu’en cherchant un endroit pour garer son véhicule, un motocycliste a « intentionnellement » percuté sa voiture avant de tomber à terre. Alors que le sexagénaire cherchait à comprendre ce qui s’est passé, un inconnu a lancé un sachet en plastique dans sa voiture. Il a ensuite lancé : « Mo mem l’ADSU, CID, ala seki nu pe trouve dan to loto-la. Tonn liv lamor a zeness Plaine-Verte. Nou mem lapolis, me akoz to laz, nu pa pu kapav avoy twa prizon. Me nu ava fer enn manier ki to peye. Nu ava gete kouma pu aranz sa. Tou dan nu lame. » Selon le médecin, son interlocuteur est alors entré dans sa voiture et l’a poussé sur le siège passager alors que son complice, lui, s’est assis à l’arrière. Le duo a maîtrisé le sexagénaire avant de faire main basse sur son cellulaire, un Samsung J7. Après un appel, un troisième malfrat a rejoint le groupe. Ils ont alors pris la direction de Sorèze, à Pailles.

Une fois sur place, ils ont fouillé la voiture, où ils sont tombés sur une somme de Rs 1 300. Les malfrats lui ont demandé son portefeuille mais le médecin a indiqué qu’il l’avait oublié à la maison. Ils l’ont alors conduit chez lui, à Bonne-Terre, Vacoas. Les suspects ont séquestré le médecin non loin de chez lui et seul l’un d’entre eux est descendu du véhicule. Il a déclaré à l’épouse du médecin que celui-ci a eu un accident et qu’il réclamait sa carte bancaire pour effectuer un paiement afin de régler l’affaire à l’amiable. Le suspect a emmené l’épouse du médecin à deux guichets automatiques, soit à Bonne-Terre et à Candos, où elle a remis au malfrat une somme de Rs 25 000.

Les faux policiers ont par la suite relâché le médecin en lui faisant comprendre qu’ils passeront plus tard et qu’il devait chercher encore Rs 150 000 pour régler cette affaire de drogue. Le groupe lui a demandé de se présenter au bureau de l’ADSU de Plaine-Verte à 11h dimanche avec l’argent. Après la plainte du médecin et en se basant sur la description qu’il a fournie, la CID de Port-Louis a fait une descente chez le récidiviste Sahoud Jokhoo, à Plaine-Verte, alors que Sheik Jomeer a été appréhendé chez lui, à Vallée-des-Prêtres. Le troisième malfrat, lui, est activement recherché. Après leur comparution en cour ce lundi, ils devront participer à une parade d’identification.