Le Trochetia, qui en est à son premier voyage de l’année, est arrivé dans les eaux d’Agaléga tôt hier matin mais le débarquement des marchandises et des passagers était difficile en raison du mauvais temps et d’une mer houleuse. Des habitants, attendant leurs proches, espèraient que ces derniers puissent quitter le bateau dans l’après-midi mais ce matin ils étaient toujours à bord.

De plus, la présence d’une quinzaine d’Indiens parmi les passagers ne passe pas inaperçue et plus d’uns s’interrogent sur le but de leur visite dans l’archipel. Par ailleurs, la communication téléphonique avec Agaléga est difficile depuis quelques jours.