Eddyssen Pachee est décédé à l’hôpital du Nord le matin du lundi 26 mai

La famille d’Eddysen Pachee, décédé dans de troublantes circonstances — alors qu’il était entre les mains des forces de l’ordre — a entamé des démarches pour une contre-autopsie. Ils ont fait appel à un médecin légiste de l’île de la Réunion qui est attendu sous peu.

Joint au téléphone, l’avocat de la famille Anoup Goodary se dit choqué par l’atrocité de ce drame et a affirmé que l’affaire est suivie de près. Celui-ci a déclaré qu’ils mettront tout en œuvre pour qu’il n’y ait pas de cover-up dans cette affaire.

Me Anoup Goodary nous a laissé entendre que s’agissant de l’affaire Gaiqui, il attend toujours le rapport et de rajouter « si pas ti ena cover up dans zafer Gaiqui, zordi pas ti pou ena ene lot case semblable, c’est pas pars ki la polis porte l’uniforme ki zot gagn droi touy dimoun ».

Pour rappel, Eddysen Pachee, déjà fiché à la police avait été arrêté le samedi 24 alors qu’il préparait des doses de drogue synthétique au domicile de sa mère à Rivière du Rempart. Lorsque les officiers ont procédé à son arrestation, Eddysen Patchee a tenté d’avaler les preuves et de s’enfuir. Un policier a été blessé lors de l’interpellation mais le suspect avait été maitrisé. La famille d’Eddysen Pachee a retenu les services de Me Ravi Rutnah et d’Anoup Goodary.