photo illustration

Les échanges commerciaux en janvier 2018 se sont soldés par un déficit de Rs 7,8 milliards, un montant inférieur (-9,3%) à celui du mois correspondant de 2017 (Rs 8,6 milliards).

Selon le dernier relevé mensuel rendu public récemment par Statistics Mauritius, la baisse du déficit commercial de janvier 2018 s’explique principalement par une réduc- tion plus importante de la facture d’importation cela alors que les recettes de nos exportations ont aussi accusé un repli. Les importations du pays pour le premier mois de l’année ont coûté environ Rs 12,7 milliards comparativement à Rs 14,1 milliards pour le même mois de l’année dernière.

La facture d’importation de produits alimentaires a diminué considérablement, passant de Rs 3,1 milliards à Rs 2,1 milliards. Le coût des machines/équipement de transport (incluant les appareils de télécommuni- cation) a aussi fortement baissé, se chiffrant à près de Rs 3 milliards en janvier 2018 contre Rs 4,1 milliards en janvier 2017. En revanche, la valeur des importations de carburants/lubrifiants a augmenté, passant de Rs 2 milliards à Rs 2,8 milliards. Pour ce qui est des produits manufacturés « classified chiefly by material », les importations se sont stabili- sées autour de Rs 2 milliards.

La Chine s’est mainte- nue à la première place des pays fournisseurs, ses exportations vers Maurice atteignant Rs 2,2 milliards

en janvier 2018. L’Inde a conservé sa deuxième place avec des ventes de l’ordre de Rs 2 milliards. L’Afrique du Sud ( Rs 1,3 milliard) a ravi la troisième place à la France (Rs 1,1 milliard) alors que l’Arabie Saoudite s’est retrouvé au 5e rang, nos importations de ce pays s’élevant à Rs 641 millions.

Pour ce qui est de nos exportations, la situation demeure grave, les recettes de janvier 2018 s’élevant à Rs 4,9 milliards par rapport à Rs 5,5 milliards pour le mois correspondant de 2017, soit un recul de 11,7%. Si l’on exclut les recettes prove- nant de l’approvisionnement des navires, la valeur de nos exportations en janvier 2018 tombe à quelque Rs 4 milliards, soit près d’un milliard de roupies de moins qu’en janvier 2017. Statistics Mauritius indique que les exportations de produits alimentaires ont subi une baisse conséquente (de Rs 2,1 milliards à Rs 1,3 milliard) mais que celles des produits manufacturés divers dont les produits d’habillement, ont été plus ou moins stables (autour de Rs 1,7 milliard).

Au niveau des marchés, le Royaume Uni a occupé la première place avec des achats de Rs 541 millions, délogeant les États-Unis qui se sont retrouvés deuxième avec Rs 430 millions.Viennent ensuite: la France (Rs 406 millions), l’Afrique du Sud (Rs 363 millions) et l’Italie (Rs 339 millions). À l’exception du Royaume Uni, les exporta- tions vers les autres pays sus- mentionnés ont été en baisse

Selon le dernier relevé mensuel rendu public récemment par Statistics Mauritius, la baisse du déficit commercial de janvier 2018 s’explique principalement par une réduction plus importante de la facture d’importation cela alors que les recettes de nos exportations ont aussi accusé un repli. Les importations du pays pour le premier mois de l’année ont coûté environ Rs 12,7 milliards comparativement à Rs 14,1 milliards pour le même mois de l’année dernière.

La facture d’importation de produits alimentaires a diminué considérablement, passant de Rs 3,1 milliards à Rs 2,1 milliards. Le coût des machines/équipement de transport (incluant les appareils de télécommuni- cation) a aussi fortement baissé, se chiffrant à près de Rs 3 milliards en janvier 2018 contre Rs 4,1 milliards en janvier 2017. En revanche, la valeur des importations de carburants/lubrifiants a augmenté, passant de Rs 2 milliards à Rs 2,8 milliards. Pour ce qui est des produits manufacturés « classified chiefly by material », les importations se sont stabili- sées autour de Rs 2 milliards.

La Chine s’est maintenue à la première place des pays fournisseurs, ses exportations vers Maurice atteignant Rs 2,2 milliards en janvier 2018. L’Inde a conservé sa deuxième place avec des ventes de l’ordre de Rs 2 milliards. L’Afrique du Sud ( Rs 1,3 milliard) a ravi la troisième place à la France (Rs 1,1 milliard) alors que l’Arabie Saoudite s’est retrouvé au 5e rang, nos importations de ce pays s’élevant à Rs 641 millions.

Pour ce qui est de nos exportations, la situation demeure grave, les recettes de janvier 2018 s’élevant à Rs 4,9 milliards par rapport à Rs 5,5 milliards pour le mois correspondant de 2017, soit un recul de 11,7%. Si l’on exclut les recettes prove- nant de l’approvisionnement des navires, la valeur de nos exportations en janvier 2018 tombe à quelque Rs 4 milliards, soit près d’un milliard de roupies de moins qu’en janvier 2017. Statistics Mauritius indique que les exportations de produits alimentaires ont subi une baisse conséquente (de Rs 2,1 milliards à Rs 1,3 milliard) mais que celles des produits manufacturés divers dont les produits d’habillement, ont été plus ou moins stables (autour de Rs 1,7 milliard).

Au niveau des marchés, le Royaume Uni a occupé la première place avec des achats de Rs 541 millions, délogeant les États-Unis qui se sont retrouvés deuxième avec Rs 430 millions.Viennent ensuite: la France (Rs 406 millions), l’Afrique du Sud (Rs 363 millions) et l’Italie (Rs 339 millions). À l’exception du Royaume Uni, les exporta- tions vers les autres pays sus- mentionnés ont été en baisse