Deux policiers ont été victimes de délits de fuite cette semaine alors qu’ils se trouvaient en fonction. Pour l’heure, une seule arrestation est survenue, celle de Mohammed Riyaad Bahadoor, un habitant de Rose-Hill de 21 ans. Le second chauffard impliqué était toujours recherché à l’heure où nous mettions sous presse.
Le premier accident est survenu à 23 h 45 lundi rue Ratsitatane, à Stanley, où quatre policiers de la région, vêtus de gilets fluorescents, effectuaient des contrôles de routine. L’un d’eux a alors tenté de stopper une voiture qui débouchait de la route Hugnin, sur la rue Ratsitatane. Le conducteur du véhicule a alors accéléré, heurtant le policier dans sa folle course, malgré la tentative de ce dernier de se mettre hors de sa portée. Ses collègues ont identifié le véhicule comme étant une voiture grise, immatriculée 3051 ZT 04, avec des vitres teintées, alors qu’il fuyait par l’Avenue St-Louis, vers Plaisance, à vive allure. Bien que la police ait effectué des patrouilles dans les environs, la voiture n’a pas été retrouvée ce soir-là. Deux jours plus tard cependant, le conducteur de la voiture a été intercepté. Il s’agit de Mohammed Riyaad Bahadoor, un mécanicien de 21 ans domicilié à Rose-Hill. Il a comparu en Cour de District de Rose-Hill jeudi sous une charge de “dangerous driving causing serious injury to Police Constable”, puis a été maintenu en cellule policière. L’enquête étant toujours en cours. Il devra comparaître à nouveau le 24 décembre. Dans sa déclaration aux enquêteurs, il a indiqué qu’une femme se trouvait également dans le véhicule au moment des faits. Celle-ci est actuellement recherchée. Le policier victime du délit de fuite a pour sa part été blessé à la jambe droite et au genou gauche. Il a été conduit à l’hôpital de Candos pour des soins et a obtenu une semaine de “sick leave”.
Le deuxième cas a été rapporté à Quatre-Bornes au petit matin hier. Une équipe de l’Emergency Response Service (ERS), composée de quatre officiers, effectuait des opérations de “stop and check” rue St-Jean, à Quatre-Bornes, vers 00 h 30. Les policiers ont alors donné le signal au conducteur d’une Toyota blanche de se garer pour un contrôle. Ce dernier a d’abord ralenti avant d’accélérer subitement tandis qu’un des policiers s’approchait du véhicule. Le conducteur a renversé le représentant de l’ordre, le blessant à la jambe et à la tête. Le policier a été admis à l’hôpital Victoria, Candos. Son état de santé est jugé stable. La brigade criminelle de Quatre-Bornes recherche toujours le chauffard, dont la plaque d’immatriculation du véhicule n’a été relevée que partiellement.