Aux 9es Jeux des Iles de l’océan Indien à La Réunion, les athlètes faisant partie des disciplines individuelles, dont l’haltérophilie et le badminton entre autres, ont fait honneur aux quadricolores. 21 médailles d’or dans l’escarcelle pour la première discipline et 7 pour la seconde. En revanche, aux disciplines collectives, notamment en football, basket-ball, handball et volley-ball, c’est la grosse déception. Seules les deux sélections de volley-ball et la formation masculine de football ont pu rentrer aux pays avec une médaille de bronze chacune. Pas de quoi se vanter quand on n’arrive même pas à s’affirmer au niveau régional.
Les disciplines collectives sont, une fois de plus, passées à côté de la plaque cette année. Et ce n’est guère une surprise quand on sait de quelle façon ces disciplines sont gérées, à commencer par la Mauritius Football Association. Malgré la mise en place d’un championnat professionnel qui entame sa deuxième saison, le football mauricien peine toujours à trouver ses marques. Même le « sélectionneur national », le Français Alain Happe, a eu des mots assez durs sur les conditions entourant l’organisation de ce championnat tout juste après l’élimination de Maurice en demi-finale (1-2) face à Mayotte aux JIOI. Il avait alors déclaré : «…Un championnat professionnel a été organisé et par la suite, nous avons eu des joueurs complètement cramés. »
Des millions de roupies au football pour rien !
Aux JIOI justement, les joueurs ont été incapables de sortir un football plaisant. Sans oublier que la MFA a contribué pour faire de Maurice la risée des îles présentes à La Réunion en prenant la décision de remercier, en pleine compétition, les deux assistants d’Alain Happe, nommément Akbar Patel et Désiré L’Enclume ! Il a cependant fallu l’intervention du ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, pour que les deux soient maintenus à leurs postes. Voilà ce qu’on pourrait appeler la « méthode MFA » ! Faute de résultat concret – une médaille de bronze seulement a été obtenue – le football mauricien a trouvé moyen de se rater et ce, malgré les millions de roupies dont il dispose chaque année.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Maurice a profité des circonstances favorables à La Réunion pour décrocher son billet pour les demi-finales. Après une défaite d’un but à zéro en phase de poule face à La Réunion, le Club M a ensuite gagné par forfait face aux Comores. En demi-finale, elle a été battue (1-2) par Mayotte avant de remporter le match de classement (3-1) face à Madagascar. Chez les dames, Maurice a été éliminée au premier tour après deux défaites, notamment face à Madagascar (0-5) et La Réunion (1-3).
2015 ne se résume cependant pas qu’aux JIOI pour le football, puisque la sélection nationale masculine de football a été éliminée au premier tour de la COSAFA Cup en Afrique du Sud après deux défaites et une victoire face aux Seychelles. Elle a ensuite pris une sévère raclée (7-1) face au Ghana, lors de sa première sortie dans le groupe H des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de 2017. Cette même équipe ghanéenne qui a été ensuite accrochée (0-0) par…les Comores. Maurice a ensuite disposé du Mozambique (1-0) à domicile.
 Le volley-ball n’est pas mieux que le football, puisque cette discipline a également décroché le bronze aux JIOI. Il n’empêche que cette discipline a pu quand même terminer à la troisième place tant chez les garçons que chez les filles. Il n’y a toutefois pas de quoi se réjouir dans la mesure où la sélection nationale féminine, entraînée par Lindsay Wilson, n’a pas gagné la moindre rencontre dans ce tournoi perdant par deux fois face à La Réunion (0-3 et 1-3) avant que cette dernière ne se retire du tournoi avant de perdre (0-3) face à Madagascar en demi-finale.
C’est dire que Maurice a profité de cette décision réunionnaise pour décrocher cette médaille de bronze sur tapis vert. Une décision réunionnaise en contestation à la non-éligibilité de Myriam Closter à participer à la compétition. Soulignons que lors des éliminatoires des Championnats d’Afrique, Maurice a été également battue. A ce jour, seul le beach volley espère tirer la tête de l’eau étant toujours en course pour une qualification olympique.
Chez les hommes, les joueurs de Melchior Minioppoo auraient pu mieux faire, mais ont chuté en demi-finale (0-3) face aux Seychelles avant de s’imposer lors du match de classement par trois sets à zéro face aux Maldives. En match de poule, Maurice a battu Madagascar par trois sets à deux avant de concéder une défaite de 3 sets à 1 face à La Réunion. Tout comme les filles, les garçons ont également été battus lors des éliminatoires des Championnats d’Afrique. A la Coupe des Clubs Champions de la Zone 7, les formations masculines de Camp Ithier et de Trou-aux-Biches Sharks, aussi bien que la formation féminine de Quatre Bornes, ont tous été éliminées. Seule Azur a pu atteindre la finale de cette compétition.
Le handball et le basket-ball rentrent bredouilles
Si en 2011, la sélection nationale féminine de basket-ball, alors entraînée par Jean-Marie Bhugeerathee, avait facilement battu les Seychelles chez eux pour s’offrir une médaille de bronze, en revanche cette fois, les deux sélections sont rentrées des 9es JIOI bredouilles. Chez les dames justement, Maurice a été battue 43 à 57 par Mayotte, puis…43 à 83 par Madagascar, quittant ainsi la compétition au premier tour. Chez les hommes, Maurice a battu (77-60) Maldives d’entrée avant de chuter lourdement par…42 points d’écart (46 à 88) face à La Réunion. En demi-finale, Maurice a été battue par 76 à 50 face à Madagascar avant de perdre à nouveau lors du match de classement par 70 à 53 face aux Seychelles. Lors de la Coupe des Clubs Champions de l’océan Indien, Mahebourg Flippers a pris une raclée et n’a pas gagné le moindre match.
Le handball mauricien n’a pas non plus  fait mieux, puisque ses deux sélections ont été incapables d’aller chercher un podium comme l’avait souhaité l’Association mauricienne de Handball. En féminin d’abord, la sélection nationale a pu atteindre les demi-finales où elle a été battue (15-23) par Mayotte, alors que lors du match pour  la troisième place, Maurice s’est inclinée 21 à 36 devant Madagascar. Lors des matches de poule, Maurice a battu Maldives (34-13), Seychelles (23-15) avant de concéder une défaite (14-37) face à La Réunion.
Chez les hommes, le bilan est moins flatteur, dans la mesure où la sélection nationale n’est même pas sortie des poules perdant 29-34 face à Madagascar et 25-35 face à Mayotte. Lors de la Coupe des Clubs de l’océan Indien, les équipes masculines de Curepipe Starlight SC (4e), de l’US Beau-Bassin/Rose-Hill (5e) et de l’AS Vacoas/Phoenix (6e) et les équipes féminines de l’USBBRH (4e) et de Curepipe Rangers (6e) n’ont pas été en mesure de briller.