Les activistes d’un parti politique ont dû s’enfuir lundi soir de leur “base”, à Saint-Julien d’Hotman, après qu’un malfrat armé de deux cutters a fait irruption.

L’individu a endommagé des chaises et d’autres objets avant d’endommager la tente utilisée comme “base”. Les activistes sur place n’ont pas osé s’interposer, car le suspect a menacé de les agresser.

Ils se sont alors rendus à la police de Camp-de-Masque pour solliciter de l’aide. Entre-temps, le malfrat avait déjà pris la fuite.