RE-USE ECOLAB est une initiative lancée par le projet ISLANDS de la Commission de l’océan Indien (COI) en 2014 et financée par l’Union européenne (UE). Elle a pour objectif d’identifier et de former des femmes vulnérables à la valorisation des déchets les plus communs comme les papiers ou les cannettes de boissons. Depuis son lancement, RE-USE ECOLAB a formé plus d’une centaine d’éco-créatrices dans cinq pays.

Le manuel, publié jeudi, a pour objectif de montrer à travers des illustrations, la manière de valoriser simplement des déchets de base de la vie quotidienne. Les déchets sont transformés en objet du quotidien comme des cendriers ou des bougeoirs, en petits paniers ou cadres photo. A Maurice, c’est « Belle verte », un organisme communautaire qui a sélectionné les participantes à l’initiative. Par ailleurs, RE-USE ECOLAB a été déployée dans tous les Etats membres de la COI et à Zanzibar (Tanzanie). A travers son projet ISLANDS et la publication de ce manuel, la COI apporte une contribution concrète pour aider les populations à répondre aux défis spécifiques des petits Etats insulaires en développement (PEID) et de leurs populations. Aussi, le lancement de ce manuel a également été l’occasion pour la COI et l’UE de faire don aux éco-créatrices et à leurs organisations de vélos électriques pour les accompagner dans la collecte de déchets.