Des grains et des possibilités

Chers lecteurs, vous avec qui j’entretiens une relation particulière basée sur la gourmandise et les joies que procure l’art culinaire, vous savez aussi que je suis une ardente défenseure de notre cuisine locale. J’aime cette cuisine quand elle est parfumée et qu’elle diffuse des effluves épicés qui titillent mes narines et excitent mes papilles. Mais je crois aussi qu’elle est appelée à évoluer et peut se permettre de se décliner au gré des envies. Cela s’applique aussi à nos chers grains secs, ces incontournables de notre cuisine. Qui a dit que les lentilles noires ne se mangent qu’en fricassée ? À cette question deux écoles de pensées peuvent s’affronter. L’une qui ne concevrait pas l’idée que des grains secs puissent être préparés autrement que de la manière la plus classique. Et l’autre qui pense qu’une salade de gros pois, relevée de cotomili, de tomates, d’olives noires etc. est possible en assiette. Je suis de cette école. Et vous ? En attendant de répondre à la question, je vous propose mes coups de cœur dans la catégorie des grains secs.

Purée de haricot blanc parfumée au curry
Ingrédients
300 g de haricots blancs
1 petit oignon blanc
1 gousse d’ail
2 cuil. à soupe de crème fraîche
1 cuil. à soupe de beurre
1 cuil. à soupe d’huile de tournesol
3 pincées de curry en poudre
Préparation
La veille, mettez les haricots à tremper. Débarrassez l’eau. Recouvrez les haricots d’eau froide et faites cuire. Quelques secondes avant la fin de la cuisson des haricots, épluchez et hachez l’oignon et l’ail, faites-les suer dans l’huile chaude. Une fois les haricots cuits, égouttez-les. Mettez les haricots encore chauds, avec l’oignon, l’ail, le beurre et la crème fraîche dans le mixer. Transvasez la purée dans un saladier, salez, poivrez et ajoutez le curry en poudre. Mélangez bien. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire. Faites réchauffer si besoin est. Servez la purée chaude accompagnée d’une viande de votre choix, rôtie de préférence.

Galettes de lentilles corail
Ingrédients
200 g de lentilles (corail) rouges
2 grosses pommes de terre
1 petit oignon
1 gousse d’ail
1 petit piment rouge (facultatif)
1/2 cuil. à café de curry
2 tiges de queues d’oignon
2 cuil. à soupe de maïzena
Des feuilles de cotomili fraîches
Huile
Sel
Poivre
Préparation
La veille mettez les lentilles à tremper. Epluchez, lavez et coupez les pommes de terre en petits cubes. Faites cuire les lentilles et les pommes de terre dans de l’eau froide, légèrement salée. Egouttez bien une fois le tout cuit. Hachez l’ail et l’oignon. Mixez grossièrement les lentilles, les pommes de terre avec l’ail et l’oignon. Dans un saladier, mélangez à la préparation le curry, les feuilles de cotomili ciselées, les tiges de queue d’oignons coupées finement, le piment rouge haché, l’œuf et la maïzena. Salez et poivrez. Mélangez bien pour obtenir une pâte homogène. Faites chauffer l’huile dans une poêle. Prélevez la pâte avec une cuillère à soupe. Déposez dans l’huile chaude. Faites dorer chaque côté. Servez les galettes encore chaudes accompagnées d’une salade verte et une sauce de votre choix.

Haricots rouges et saucisses à la créole
Ingrédients
200 g de haricots rouges
100 g de saucisses créoles (fumées) prêtes à l’emploi
4 grosses pommes d’amour
2 cuil. à soupe de concentré de tomate
1 cuil. à soupe de ketchup
20 cl de bouillon de poulet
1 oignon
2 gousses d’ail
1 branche de caripoulé
1 branche de thym bien garnie
1 branche de persil
1 piment vert
Sel
Poivre
Huile
Préparation
La veille, mettez les haricots rouges à tremper. Faites cuire les haricots et retirez du feu quelques minutes avant la fin de la cuisson. Hachez finement les gousses d’ail et l’oignon. Coupez les pommes d’amour en petits dés. Dans une sauteuse, faites chauffer un filet d’huile. Faites suer l’ail et l’oignon à feu doux. Ajoutez le piment épépiné et détaillé en longueur au préalable, les pommes d’amour, le thym, les feuilles de caripoulé et le persil ciselé. Mélangez bien. Laissez cuire pendant une minute. Ajoutez le concentré de tomate et le ketchup. Mélangez. Incorporez le bouillon de poulet. Laissez mijoter. Ajoutez les haricots rouges et les saucisses fumées coupées en rondelles. Poursuivez la cuisson jusqu’à ébullition.

L’incontournable gros pois
Avec ou sans bringelles ? Avec ou sans pomme de terre ? Avec ou sans tripes ? Et oui, on peut se poser ces questions avant de passer le gros pois au « tempo » ! Le pois du Cap, plus connu sous le nom tellement exotique de gros pois, s’accommode avec d’autres produits. Mais, à notre avis, le gros pois se suffit à lui seul. En fricassée, en daube ou en curry, voire en salade, il reste savoureux. Alors, comment préparer ce fameux gros pois ? Nous vous proposons la recette de l’incontournable curry qui peut être dégusté avec du faratha, du dholl puri ou du riz. Pour 200 g de grains, procédez comme suit : comme pour n’importe quel grain sec, le gros pois demande un long trempage au préalable. Jetez l’eau du trempage de 6 à 8 heures. Recouvrez les gros pois avec de l’eau froide et faites cuire dans votre « tempo » préféré. Pendant ce temps, hachez 1 oignon, 1 gousse d’ail et une fine tranche de gingembre. Dans une sauteuse, faites chauffer un filet d’huile. Faites revenir l’oignon, l’ail et le gingembre. Ajoutez un piment sec, puis une branche de thym, des feuilles de caripoulé et deux pommes d’amour hachées. Ajoutez 1 cuillère à soupe bombée de curry. Remuez et laissez cuire pendant 2-3 minutes. Ajoutez un peu d’eau. Ajoutez les gros pois et son eau de cuisson à la préparation. Incorporez un peu d’eau si nécessaire. Salez et laissez mijoter pendant 10 à 15 minutes.