Le caïd Peroumal Veeren, qui suite à une demande logée en Cour suprême avait, en octobre dernier, obtenu l’assurance du commissaire des prisons qu’il bénéficiera des mêmes facilités accordées aux prisonniers, soutient que le commissaire des prisons « me prive de mes droits fondamentaux ». L’affaire a été appelée hier devant le chef juge. Dans…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In