La réaction du ministre du Travail Soodesh Callichurn a été vive dès qu’il a appris, la semaine dernière, que deux ressortissants du Bangladesh avaient été découverts vivant, sans ressources, sous une tente dans un verger de letchis à Mont-Goût, Pamplemousses. Le ministre a demandé une enquête et a référé l’affaire à la police. Les deux Bangladeshis sont désormais sous protection policière pour leur propre sécurité.
« Il est inacceptable que le gouvernement puisse tolérer, dans un pays moderne et civilisé comme Maurice, de telles pratiques ! » s’est indigné le ministre Callichurn dans une déclaration au Mauricien. « D’ailleurs, dès que j’ai pris connaissance de leur situation, j’ai demandé que l’on aille sur place et qu’on ouvre une enquête », a-t-il expliqué. Soodesh Callichurn dit avoir compris qu’une « somme colossale » a été exigée des deux malheureux « pour soi-disant venir suivre des cours en informatique » à Maurice. « Finalement, on les retrouve, sans ressource, sous une tente dans un verger de litchis à Mont-Goût », a ajouté le ministre.