L’entrée en opération entre 6h et 18h de la bretelle de déviation sur la route Terre Rouge/Verdun, lundi dernier, apporte des résultats positifs. C’est le constat effectué par la Traffic Branch qui note une amélioration considérable des arrivées dans la capitale depuis une semaine, avec une moyenne de 3500 à 4000 véhicules empruntant, depuis cette semaine, entre 7h et 9h, l’autoroute M3, décongestionnant ainsi le trafic vers Port-Louis. Cependant, les réelles retombées de la bretelle de déviation ne pourront être mesurées qu’à partir de cette semaine avec la rentrée scolaire.
Le soulagement sur l’autoroute M1 est visible depuis une semaine. C’est ce que soutient la Traffic Branch qui note que cette semaine 7539 véhicules ont transité sur cette route lundi, 8600 mardi, 8598 mercredi et 8875 jeudi. À vendredi, selon nos informations, le chiffre s’élevait à environ 10000. Ce qui a conforté la situation au niveau des arrivées sur Port-Louis sur l’autoroute M1, même les après-midi. “La circulation était plus fluide cette semaine”, dit-on aux Casernes centrales où l’on attend, cependant, la rentrée scolaire pour jauger de l’efficacité de cette bretelle  de déviation d’environ 450 mètres sur l’autoroute fissurée Terre Rouge/Verdun, dont les travaux de réparation devraient prendre fin d’ici la fin de l’année.
Les automobilistes qui empruntent la bretelle de déviation, à deux voies dans les deux sens, parallèle à l’autoroute existante au niveau où elle s’est effondrée, doivent suivre les directives claires et nettes quant à la limitation de vitesse, l’horaire et le poids des véhicules. En effet, si la limitation de vitesse avant le rond-point de Ripailles est de 110km/h, après le rond-point les automobilistes sont tenus de rouler à 50 km/h et décélérer davantage jusqu’à 30km/h dans le tournant, avant de reprendre les 50km/h un peu plus loin. Pour veiller à cette décélération, des ralentisseurs ont été placés aux deux extrémités de ce tronçon.
S’il était accessible durant la semaine uniquement, le passage à la circulation le sera également durant le week-end, toujours entre 6h et 18h, suivant la décision du Conseil des ministres. Cependant, il est toujours interdit aux véhicules de 2.5T. Pour le ministre des Infrastructures publiques, l’ouverture de cette bretelle de déviation a un impact conséquent sur le trafic entre le Nord et le Sud. “Mais l’impact réel sera mesuré à partir de ce lundi”, dit-il, faisant ressortir que dans tous les cas, il est évident que cette mesure contribue à décongestionner la capitale. C’est ce que fait aussi ressortir la Traffic Branch, où l’on note “un grand soulagement des automobilistes sur l’autoroute M1 et également une réduction de la pression sur les policiers affectés à ce département.”
Travaux de fouilles
Qui plus est, dit-on, avec la décongestion de la capitale, cela permet aussi aux automobilistes qui font des livraisons de ne pas être bloqués dans le trafic. Si c’est ce lundi que le vrai test démarrera, au niveau de la Traffic Branch, on estime qu’avec les données de la semaine écoulée, la circulation sera plus fluide car les scénarios possibles sont soit une hausse du nombre de véhicules sur l’autoroute M2 vers la capitale, soit une hausse sur la bretelle de déviation. “Dans les deux cas, l’autoroute M1 sera décongestionnée”, dit-on. 
Par ailleurs, le ministre Bodha indique que les tests sur le tronçon affaissé de l’autoroute Terre Rouge/Verdun se poursuivent. Actuellement, des travaux de fouilles de 30 mètres sont effectués à 13 endroits différents de ce tronçon, avec également des analyses géomorphologiques. Ces travaux devraient être terminés à la fin de mai. À la suite de quoi le ministère entamera avec les stakeholders le design pour les futurs travaux qui démarreront après juin prochain.
Road Traffic (Amendment) Bill au Parlement
Le ministre des Infrastructures publiques et du Transport annonce également l’introduction du Road Traffic (Amendment) Bill au Parlement, à travers un Certificate of Urgency, vendredi 24 avril. Outre l’entrée en vigueur des speed cameras, cette loi qui sera débattue et dont le bill a été circulé depuis hier, selon Nando Bodha, devrait aussi permettre le remplacement du permis à points par un nouveau mécanisme de dix sanctions. Actuellement, les autorités concernées s’attellent au recalibrage des speed cameras qui, d’une part, seront plus visibles, et d’autre part, seront annoncées par des marquages sur les routes sur 300, 200 et 100 mètres.